+ Toutes les playlists

Le Brotherhood: une plateforme de discussion pour hommes

Crédit photo : Tyra Maria Trono et Nick Trotman
Le Brotherhood: une plateforme de discussion pour hommes
Le Brotherhood est un atelier de discussion pour hommes. Une fois par mois, ceux-ci se rencontrent pour parler d’un sujet prédéterminé.

L’initiative provient de deux jeunes entrepreneurs, anciens propriétaires de la boutique 363, qui ont réalisé à quel point les médias avaient forgé des concepts préétablis sur la façon dont un homme doit se comporter. Ils ont donc décidé de mettre en place un projet de discussion qui permet d’écouter et de comprendre la perception d’autrui. Sans jugement sur la façon de penser des participants, le Brotherhood veut plutôt amener une prise de conscience personnelle sur les réalités des autres.

Les fondateurs, Hanna et Harry, sont tous deux issus de la communauté haïtienne de Montréal. Élevés dans des quartiers où les représentations positives de l’homme étaient difficiles à trouver, ils décident de fonder leur propre entreprise. Leur caractère de fonceur les pousse à se lancer en affaires. N’ayant pas de modèle à suivre, ils décident d’aller voir chez les voisins du sud.

Dans un domaine féroce comme la mode, ils apprennent à faire face aux requins assoiffés d’argent. Ils se demandent alors : «pourquoi attendre que quelqu’un d’autre le fasse avant soi si on peut le faire nous-mêmes ?», comme Hanna le dit si bien.

Crédit : Tyra Maria Trono et Nick Trotman

À 25 ans, ils inaugurent leur premier projet : la Boutique 363. Cette expérience leur a permis de voir les choses différemment et de grandir comme entrepreneurs. Tous deux ont pour mission commune d’ouvrir une école dans un musée.

Ces jeunes entrepreneurs ont le cœur à la bonne place. Ils se concentrent sur les relations au lieu des transactions.

Avant même le Brotherhood, c’est le Sisterhood qui a parti le bal, il y a plus de 2 ans déjà. La popularité qu'a le concept chez les femmes et l’impact social que ça a amené les poussent à créer une plateforme pour les hommes en 2018.



Lors de ma présence à une soirée Brotherhood, le sujet abordé était la toxicité masculine. Ce sujet m’a ouvert les yeux sur une réalité que d’autres hommes vivent. Plus encore, j'ai réalisé que je n’étais pas le seul affecté par les messages des médias depuis mon tout jeune âge.

Discuter et comprendre la réalité d’autres citoyens peut amener à une meilleure cohésion sociale. Cela permet de défaire les stéréotypes et d'ouvrir les frontières. On peut ainsi mieux comprendre la vraie raison de nos actions et se conscientiser sur sa propre situation ainsi que sur l’impact que l’on peut avoir sur notre entourage immédiat en tant qu’ami, frère, père, chum ou collègue de travail.

Le Brotherhood permet de faire tout cela. À la place de pointer du doigt sans faire de changement, ils vont directement à la source et la solution : la communication entre citoyens.

Crédit : Tyra Maria Trono et Nick Trotman

Étant un jeune qui a vécu dans un milieu où mes parents me surprotégaient, j’ai eu certains préjugés non fondé à cause de fausses représentations. La réalité est tout autre et j’en suis la preuve.

Cette merveilleuse initiative va bientôt faire une tournée partout à Montréal et les environs ; vous aurez donc la chance d’y participer.

L’objectif est de tout simplement d'écouter, poser des questions, partager sa façon de voir les choses pour apprendre à connaître les autres citoyens. La communication est la clé de toutes relations et le Brotherhood en est la preuve. En collaboration avec l’entreprise Lululemon, ils proposent une rencontre chaque dernier dimanche du mois.

Ne ratez pas la prochaine rencontre le 31 mars au local de Lululemon situé sur la rue St-Viateur de 18h à 20h.

@themodernog
@neverwasaverage

lebrotherhoodmars.eventbrite.ca

Crédit : Tyra Maria Trono et Nick Trotman