+ Toutes les playlists

5 trucs pour magasiner dans une friperie et trouver le vêtement de vos rêves

J'ai toujours aimé fouiller dans les friperies. J'ai même plusieurs cartes rabais du Village des Valeurs parce que je vais souvent y porter mon linge, mes livres ou d'autres trucs. Certaines personnes ont des réticences et des hésitations à entrer dans des magasins de seconde main. J'entends souvent : «c'est sale porter du linge des autres» et «je ne trouve jamais rien de cool».

Moi, c'est tout le contraire, je suis heureux comme un amateur de vinyle qui débarque aux 33 Tours. J'aime rechercher la perle rare, tomber sur un objet unique ou une pièce de vêtement que moi seul aurais.

Pour vous aider un peu dans vos recherches et vous motiver à y faire un tour, voici quelques trucs.
 

1. Marché sur son orgueil

La première étape, c'est évidemment de marcher sur votre orgueil. Les vêtements ont déjà été portés et ils ne sont pas lavés avant d'être mis en boutique. Oui, il y a beaucoup d'odeurs pas toujours agréables. Je me rappelle justement être tombé sur un manteau magnifique qui sentait la cigarette rance. Mais j'ai surmonté mon petit dégout passager, acheter le manteau à 20$ et après un tour chez le nettoyeur, c'est devenu mon manteau préféré d'automne.



Par contre, il y a des trucs vintages que tu ne trouveras nulle part ailleurs, les prix sont franchement mieux que pour du neuf et si tu es chanceux tu peux même trouver des vêtements griffés. La majorité du temps, quand on me demande où j'ai mis la main sur un morceau de vêtement, c'est dans une friperie que je l'ai trouvé. Si je mets dans la balance le poids du jugement des autres et le plaisir de trouver une pièce qui me plaît vraiment, je ressors toujours gagnant. C'est pourquoi j'y vais si souvent. 
 

2. Savoir trouver la bonne section pour vos recherches

Les triftshop et les magasins de seconde main sont souvent chaotiques, pêle-mêle et mal organisés. Toutefois, au Village des Valeurs et dans quelques autres magasins, le classement est pas si pire. Sachez bien fouiller. Comment ? D'abord, si vous êtes un gars, évitez les sections pour filles pour commencer. Il y a de belles pièces qui pourraient vous faire, mais c'est la plupart du temps la folie pour magasiner les hauts pour femmes puisqu'ils sont vraiment variés et colorés. En plus, niveau pantalons, les filles ont un système de chiffres beaucoup trop complexe. Oubliez les souliers, à moins de tomber sur un véritable Graal, c'est pratiquement impossible de trouver quelque chose de valable.

Du côté des hommes, on va trouver des sections plus claires : pantalons, chandails, t-shirts, chemises, vestes et manteaux.


 

3. Être ouvert et fouiller sans but précis

Normalement, on magasine avec une idée précise en tête et un besoin : un chandail noir, une paire de jeans, une chemise, etc. Dans une friperie, il faut être ouvert et y aller régulièrement avec plusieurs cibles. Pour ma part, je fouille toujours en premier dans la section des vestes et des manteaux, le roulement y est plus grand. Je regarde d'abord si j'aime les coupes et tissus, ensuite je regarde le prix et la marque. Par exemple, si vous trouvez une veste en jeans magnifique de marque Parasuco ou Point zéro à 45$, mais un Lévis ordinaire à 20$, je vais probablement vous conseiller d'opter pour le Lévis. Même si c'est du seconde mains, la qualité est toujours importante - et le prix !


4. Oser

Il se peut que vous ne trouviez rien avant quelques semaines, mais une fois la perle rare entre vos mains, achetez-là tout de suite, car ce morceau ne sera plus là à votre prochaine visite, je vous le garantis. C'est souvent au Village des Valeurs que j'ose des morceaux ou des coupes que je n'oserais pas acheter en magasin, souvent parce que le prix est beaucoup moins haut.

Cela va prendre des semaines avant de trouver le morceau qui s'agencera avec le reste de votre garde-robe. Allez-y plutôt avec quelques idées en tête et laissez vous surprendre par votre feeling du moment. Osez un morceau qui vous sort de vote zone de confort, ou une grandeur plus petite ou plus grande. Il m'arrive de garder des pièces dans mon garde-robe quelques mois avant d'oser le pull-off. Par exemple, une chemise avec un dragon style secondaire 2, ou une veste des Canadiens.

5. On va où pour magasiner ?

Allez-y souvent. Les banlieues peuvent s'avérer de bons endroits puisqu'ils regorgent de Village des Valeurs et de magasin seconde mains auxquels les fashionistas du Plateau n'ont pas tous accès. On peut faire des trouvailles n'importe où, dans un marché aux puces ou dans un sous-sol d'église. C'est triste à dire, mais le vintage est un peu devenu une industrie. Il y a une demande pour les vieilles babioles en bon état. Les commerçants du marché aux puces St-Michel et Ontario ont compris ce principe. L'île de Montréal pullule de friperies commerciales et populaires, genre Eva B.

Ouvrez les yeux, soyez curieux et osez essayer !