+ Toutes les playlists

Bière et Saveurs de Chambly en bottes de pluies et bonne compagnie

J'suis allée faire un tour à la dernière journée du festival bières et saveurs de Chambly avec mon amie Andréanne, aussi comédienne et fan de bière. 

C'était notre première fois et on a franchement pas été déçues. Les kiosques sont beaux, la vue magnifique, les gens gentils et la bière bonne. Un seul "casseux de parté": La température!

Les averses s'enchaînaient avec des assez longues percées de soleil. Le site n'était donc pas à sa pleine capacité. Mais au final, on a conclu que c'était mieux comme ça pour nous, clients. J'avais entendu dire que, par le passé, le site devenait parfois trop saturé et que ça effectait la qualité de l'expérience. Mais là, c'était tout le contraire!. On attendait pas trop longtemps ou pas du tout pour se faire servir, les exposants avaient le temps de jaser bière avec nous, répondre à nos questions et faire des photos.

D'ailleurs beaucoup des exposants ont mis le paquet pour leur kiosque! On a eu un gros coup de coeur pour le "West-fût-lia" de la brasserie Le Naufrageur! Mention spéciale également au kiosque de l'isle de garde pour son look années 80 à fond la caisse! Lasers compris. On a aussi bien aimé piquer une jasette avec le porte-parole de l'évènement, l'acteur Jeff Boudreault ( qui est dans la même agence qu'Andréanne, le monde est petit!) au kiosque de Beemer.
 
Une jasette avec Jeff Boudreault au kiosque Beemer et le fameux Westfalia serveur de bière du Le Naufrageur.

Autre bémol lié à la météo. À force d'avoir "mouillé" toute la fin de semaine, le sol est devenu très bouetteux-liquide. Ça rendait le site plus difficile d'accès aux fauteuils roulants et aux poussettes. Le mot  "venez en bottes de pluie" aurait dû aussi se passer plus. En gardant les pieds propres et au sec, on a gardé notre plaisir, on a pas scrappé de paires de souliers... ni notre santé! Nous étions rares sur le site à en porter. J'avais eu le tuyau d'un ami brasseur et habitué au festival. Car le résultat: les gens tâchaient leurs souliers/sandales, short, t-shirt pâle ou blanc. Certaines personnes ont même fini par aller se laver les pieds dans les stations de rinçage... et on trouvait ça moins hot.

Certaines parties du site étaient tellement boueuses ou inondées, ça rendait l'accès difficile aux poussettes et aux fauteuils roulants. Les bottes de pluie sont très fortement conseillées. 
 
Nos coups de coeur bière: Andréanne et moi on a un coup de coeur commun et c'est la IPA Soleil jaune de la brasserie-distillerie Champ-Libre. De la levure vermontoise, une bonne dose de houblon Amarillo et de poudre lupuline venant toujours du même houblon (arômes d'oranges, agrumes). C'était un voyage liquide dans le nord-est des États-Unis. Crémeuse en bouche, avec une finale sèche.

Ensuite, j'ai fait découvrir à Andréanne la Noiceur impériale, un stout a 10% avec du cacao et du chili de Boréale et moi j'ai capoté sur la nouvelle blanche aux thés et aux bleuets de Brasseurs du Monde. Elle est officiellement sortie sur les tablettes le lendemain, mardi, mais elle est déjà sold out. Les livraisons reprennent lundi donc elle devrait être disponible partout la fin de semaine prochaine. Mention également à Le Naufrageur qui ont fait une variante de leur Gose sur mer habituelle en ajoutant de l'amélanche et de l'argousier. Le côté floral et fruité vient balancer l'acidité et le fameux côté salé prononcé de la version originale de cette bière, faite à partir d'eau de mer. Bref, c'était bon sur les papilles !
 
À gauche: La noirceur impériale. En haut à droite: La blanche au thé et bleuet de Brasseurs du Monde.
En bas à droite: La Ipa américaine vermontoise de Champ Libre.

Pour le reste: Le site est assez bien fait, c'était facile de s'y s'orienter. On a accès a plusieurs stations de rinçage, quelques cartes géantes pour s'y retrouver plus facilement, une offre de nourriture variée et pour tous, même les véganes et sans gluten, des jeux pour enfants, une infirmerie. Il ne manque pas de place à l'ombre, pour s'assoir et la vue sur le bord de l'eau est simplement magnifique et riche en histoire! Et nous, dans le VIP, avions des petits plus: vraies toilettes qui étaient très rigoureusement entretenues, petit buffet en rotation, bar à bonbons, eau citronnée, agrumée, framboisée, bar, terrasse et chapiteau privé (ce qui était bien pratique pendant les averses où il pleuvait des cordes). J'ai par contre trouvé qu'au final ça faisait beaucoup de plastique... dans les poubelles.

Autre petit bémol: Le stationnement VIP est loin du site et après 45 minutes de voiture (on arrivait de Montréal), on avait envie de se vider la vessie. Il n'y avait pas d'accès à une toilette au stationnement du bâtiment industriel. On a du attendre la navette 15 minutes, faire le trajet jusqu'au site, 10 minutes, aller chercher nos verres, passes et bracelets, un autre 5-6-7 puis seulement là, on a pu aller à la salle de bain. On aurait préféré marcher 7-8-10 minutes sous un parapluie et ne pas être dépendante de la navette, ou avoir accès à une salle de bain au stationnement. Le système pour le retour au stationnement a aussi été laborieux.

Ceci dit, nous avons vraiment passé un bel après-midi, nos papilles n'ont pas manqué de stimulations et nous avons envie toutes les deux d'y retourner l'année prochaine pour la 18e édition!