+ Toutes les playlists

Compte rendu du Montebello Rockfest 2018: L’expérience du festivalier

Crédit photo : Julien Trekker
Compte rendu du Montebello Rockfest 2018: L’expérience du festivalier
Encore une fois, Alex Martel, le fondateur du festival, s’est surpassé pour la programmation. Prophets of rage, Tenacious D, Five Finger Death Punch, Rancid, Lamb of God, Weezer et plusieurs autres. J’ai passé trois jours de plaisir à l’état pur, dans une ambiance incroyable et voici ce que j’ai vu.
 
Du monde content d’être là
 


Ce sont environ 200 000 personnes qui se sont déplacées jusqu’au petit village de Montebello pour les mêmes raisons : voir des spectacles et triper entre amis. C’est pourquoi la bière coulait à flots, les mosh-pits étaient infernaux et l’ambiance était magique. Des fins de semaine comme celle-là, j’en prendrais plus souvent! Évidemment, elle a été assombrie par le décès d’un festivalier, qui était peut-être un peu trop content d’y être.

D'excellentes prestations musicales

J’ai vu des groupes que j’adore, des groupes que je ne connaissais pas du tout et j’ai fait de belles découvertes. Le jeudi soir, il y avait le classique set de Mononc’ Serge, suivi de Five Finger Death Punch. Ce sont les deux seules prestations que j’ai vues cette journée-là, mais ce fût une belle manière de débuter la fin de semaine qui allait s’en suivre.

Le vendredi était la journée du punk. Je ne me tannerai jamais de voir Flogging Molly, Dropkick Murphys, Rancid et Sum 41; qui célébraient le 15e anniversaire de leur album intitulé Does this look infected? en le jouant dans son intégralité. Puis arriva le spectacle que j’ai préféré de tous : Prophets of rage. Les membres de la célèbre formation Rage Against the Machine et de Cypress Hill ont enflammé la scène en jouant des classiques des deux groupes. J’ai particulièrement apprécié le guitariste Tom Morello, qui est une légende dans son domaine, rien de moins.
 


Assez rapidement est arrivé le samedi; la dernière journée. Elle a commencée pour moi avec Municipal Waste, Jimmy Eat World et The Exploited; trois groupes que j’avais hâte de voir. Ensuite, ce fut au tour de Lamb of God. La foule était particulièrement violente pour ce groupe, qui avait joué, il y a un peu plus de deux semaines, à Laval pour la tournée d’adieu de Slayer. Pour terminer la soirée, il y avait Tenacious DSteel Panther et Weezer, qui ont tous trois donné à la foule un excellent spectacle.

Bilan de la fin de semaine : c’était magique; j’y retournerais demain matin.

Meilleur spectacle : Prophets of Rage

Chose la plus weird que j’ai vu : du monde fucké un peu trop sur le party.