+ Toutes les playlists

Six trucs pour vous aider à durer plus longtemps au lit

Crédit photo : iStock
Six trucs pour vous aider à durer plus longtemps au lit
La vie sexuelle d'un homme peut être source de grand bonheur ou, quelques fois, lui causer certaines inquiétudes. Parmi les problèmes les plus fréquemment vécus au lit par la gent masculine se trouve celui de l'éjaculation prématurée, un classique embarrassant qui ne manque jamais de laisser votre partenaire froide. Que vous ne l'ayez expérimenté que quelques fois ou que vous en souffriez de manière chronique, ne sombrez pas dans la panique : il s'agit d'un phénomène normal, touchant environ 30% des hommes.

Cela peut causer beaucoup de frustrations au sein d'un couple s'il survient de manière récurrente​. Les problèmes d'éjaculation n'ont beau être vécus que par les hommes, biologie oblige, ils concernent toutefois tout autant leur partenaire qu'eux-mêmes, parce qu'en général, les relations sexuelles sont effectuées à deux (ou plus, si le coeur vous en dit). Je me permets donc de m'auto-proclamer sexologue (en suivant les conseils d'Hernando Chaves, un véritable expert en la matière) le temps d'un article pour vous donner, messieurs, un petit cours visant à contrer le malheureux phénomène de l'éjaculation prématurée. 

Voici donc six conseils pour une vie sexuelle de meilleure qualité autant pour vous que pour votre partenaire !


1. Réduire l'anxiété

Il n'est pas rare que l'éjaculation précoce soit causée par le stress et l'anxiété de performance sexuelle. Cela est d'ailleurs particulièrement observable chez les hommes n'ayant pas de rapports sexuels réguliers (souvent, ceux qui ne sont pas dans une relation de couple), qui deviennent alors très excités quand arrive le fameux one night tant attendu. Que faire dans ce cas là ? On réduit l'anxiété !

Pour cela, les techniques et méthodes dépendent de chaque personne. Pour certaines, des exercices de méditation, de relaxation ou même d'hypnose peuvent être efficaces. Les sportifs, avant une compétition importante, font souvent de la visualisation positive de l'événement : ils pensent à leurs mouvements, à ce qu'ils feront une fois qu'ils seront en jeu. Vous pouvez faire la même chose avec le sexe, en vous imaginant vos comportements et interactions avec votre partenaire. Une des meilleures façons de diminuer votre anxiété demeure également d'en discuter avec quelqu'un, que ce soit votre partenaire, un ami ou un thérapeute. Les hommes sont réputés pour ne pas parler des choses qui leur sont plus personnelles, mais souvent, évacuer ce qui nous dérange en en parlant est un remède difficilement battable.



2. Relâcher les muscles pelviens

Un autre facteur favorisant l'éjaculation précoce est l'abondance de tensions présentes au niveau des muscles pelviens et abdominaux, produits par l'ensemble des actions que vous entreprenez au quotidien. Lors de vos rapports sexuels, si vous retenez votre souffle, fléchissez vos muscles abdominaux et soutenez votre propre poids (par exemple, dans la position du missionnaire), vous augmentez ces tensions musculaires et, du même coup, vos risques de conclure rapidement votre partie de jambes en l'air.

Pour relâcher ces tensions, les exercices de Kegel sont tout destinés au traitement de la région pelvienne. Sinon, le yoga, les étirements et l'entraînement en général sont aussi de bonnes façons de procéder. Un massage complet du corps peut également faire beaucoup de bien, idéalement effectué par un ou une masseuse professionnelle. L'idée ici n'est pas de procurer un contact érotique, mais bien de profiter des soins d'un expert qui saura comment relâcher vos tensions musculaires et régénérer votre corps.



3. La méthode « start-stop »

Vous avez probablement déjà entendu parler de cet entraînement pur et dur, qui vise à augmenter le contrôle que vous avez de votre éjaculation par habitude. La méthode est bien simple : lorsque vous sentez que vous êtes sur le point d'avoir votre orgasme, au moment d'excitation ultime qui précède le dénouement de l'acte sexuel, vous arrêtez complètement la stimulation et laissez redescendre votre sensation d'excitation intense. Une fois que vous êtes calmé, recommencez, puis cessez encore une fois ce que vous faisiez lorsque vous sentez votre orgasme sur le point d'exploser à nouveau. Ce sera certainement difficile de vous arrêter au début, mais c'est la raison pour laquelle il s'agit d'une méthode aussi efficace ! Pour débuter, pratiquez la méthode « start-stop » lorsque vous vous masturbez ; puis, intégrez-la graduellement dans vos rapports sexuels.



4. La masturbation


La masturbation est la meilleure pratique que vous pouvez vous offrir en prévision du sexe avec un ou une partenaire. Toutefois, lorsqu'ils se masturbent, les hommes ont tendance à travailler très fort pour avoir leur orgasme et passer à autre chose le plus vite possible, alors que dans notre situation actuelle, le but est plutôt de s'entraîner à durer le plus longtemps possible avant l'éjaculation. Dans cette optique, changez vos habitudes et plutôt que de vous dépêcher à en finir, pratiquez la méthode « start-stop » et développez petit à petit votre contrôle sur vous-même. Donnez-vous des défis, par exemple essayez de faire durer votre plaisir au moins vingt minutes avant de vous donner le droit d'avoir votre orgasme. Puis, usez d'imagination ! Images pornographiques, vidéos, jouets sexuels - il existe une panoplie de choses pour rendre vos séances solos plus excitantes.



5. Essayer différentes positions sexuelles

Pour bien des hommes, la position que l'on dit classique, soit celle du missionnaire, en est une des plus stimulantes. C'est toutefois celle à laquelle est le plus souvent associée l'éjaculation précoce, à cause des tensions pelviennes qu'elle génère comme nous en avons parlé plus tôt. Afin de réduire vos risques d'atteindre l'orgasme trop tôt, essayez des positions qui n'impliquent pas de contraction musculaire dans cette région, comme la position d'Andromaque (la femme sur le dessus), les petites cuillères (les deux partenaires allongés sur le côté, l'homme derrière) et la levrette (plus communément appelée le doggy style).



6. Autres traitements

Il existe d'autres méthodes pour vous aider à durer plus longtemps au lit, dont les particularités peuvent ne pas aller à chaque personne. Les crèmes désensibilisantes, par exemple, sont utiles, mais lorsqu'il est question de sexualité, l'idée n'est-elle pas en fait précisément de ressentir des sensations ? Si jamais vous éjaculez lors de l'étape des préliminaires, une bonne façon de vous habituer à retarder ce moment peut être de recommencer la stimulation, pour vous forcer à retourner en érection et à reprendre le processus.

Si vous suivez ces quelques conseils et que vous y mettez du vôtre, vous trouverez assurément une façon de régler vos problèmes au lit. Et n'oubliez jamais qu'il existe des médecins, des sexologues et des thérapeutes qui sont tout désignés pour vous aider dans ce cheminement !