+ Toutes les playlists

Vous pouvez réclamer 20$ dans une action collective dès maintenant!

Qui n’aimerait pas se faire 20$ facilement ?
 
Vous n’avez pas besoin de vendre votre âme au diable, il suffit de faire valoir vos droits !

Vous avez entendu parler du cartel du pain de Loblaw ? Et de leur réaction excessivement rapide à offrir un 25$ à tous leurs clients floués ? C’est une réaction tout à fait naturelle pour ces grosses compagnies qui commencent de plus en plus à offrir des indemnisations directes à leurs consommateurs.

Historiquement parlant, ce type de dossier ne menait que très rarement à une indemnisation directe pour les consommateurs, mais c’est rendu une pratique de plus en plus faisable, simple et qui vaut réellement la peine.
 
La campagne Mousse payante propose un processus semblable à celui de Loblaw, puisque les consommateurs peuvent déposer leur réclamation directement en ligne.
 


En effet, une action collective a récemment été réglée contre les fabricants canadiens de mousse de polyuréthane flexible qu’on soupçonnait d’avoir créé un cartel. Il est désormais possible de réclamer son dû (soit 20$) pour des produits canadiens achetés entre 1999 et 2012 dans lesquels on retrouve la mousse de polyuréthane : matelas de lit, canapé, causeuses et fauteuils, bref, presque tout mobiliers rembourrés sur lequel on peut s’assoir et qui est confortable.
 
Ce genre de distribution n’est toutefois pas souvent publicisé et c’est justement ce sur quoi la campagne Mousse payante mise : instruire les consommateurs de leurs droits.
 
Trois étapes rapides et faciles sont nécessaires afin de recevoir cette indemnisation minimale de 20$ par la poste.

Notez : Les réclamations peuvent être faites jusqu’au 6 février 2018 ! N’attendez donc pas !
 
Les trois étapes :

1. Trouvez votre matelas, chaise de bureau rembourrée ou fauteuil.


2. Prendre une photo de l’étiquette.



3. Remplir le formulaire sur www.moussepayante.com 


Qu’attendez-vous ? Remplissez le formulaire dès maintenant, c’est simple et facile.