+ Toutes les playlists

J’ai testé les produits Laurier Montréal

Ça faisait longtemps que j’en entendais parler en bien dans mon entourage, mais je n’avais jamais eu l’opportunité de les essayer. Je n’ai donc pas besoin de vous dire que j’étais super content de recevoir une si jolie boîte de ce trio parfait de produits pour cheveux aux allures minimalistes et épurées. Est-ce que j’en serai convaincu? Il faut le lire pour le savoir.
 
Tout d’abord, j’ai trouvé l’odeur du shampooing AXELLE super audacieuse, soit chocolat-menthe. Ces notes gourmandes sont parfaites pour éveiller les sens sous l’eau chaude de la douche. Les extraits de menthe poivrée font picoter juste assez le coco et laissent une sensation nette très appréciée.
 
Crédit : Laurier Montréal

Pour ce qui est du revitalisant AVERY, qui a la même odeur que AXELLE, c’est un gros coup de cœur, surtout en hiver lorsque notre cuir chevelu a besoin d’un peu plus d’hydratation qu’à la normale. La richesse et l’onctuosité de la formulation enrichie d’huile de Babassu en font une expérience hyper relaxante. Un petit coup de pouce bien mérité pour ton crâne asphyxié par la tuque ces temps-ci.
Crédit : Laurier Montréal

La troisième étape de soin pour vos cheveux est un tonique du nom de AMBER qui a une odeur sucrée qui se rapproche de la framboise bleue (du genre Slush Puppie nostalgie). Ce n’est pas le genre de produit que je suis habitué d’utiliser, mais j’ai fortement apprécié cette petite touche finale au traitement. Je l’utilise quand mes cheveux sont encore humides et je l’applique directement en massant et en me coiffant légèrement. Lorsque mes cheveux sèchent, ils ont donc la forme désirée tout en étant bien doux.
 
Il est important de mentionner que Laurier Montréal offre également une gamme complète pour femmes, que leurs produits sont véganes, non testés sur les animaux et que tout est fabriqué directement dans la métropole. Quoi demander de plus? Essayez-les, vous en serez convaincus aussi.
 
Pour les acheter en ligne et visiter le site au design bien léché, c’est sur lauriermontreal.com que ça se passe.
 
Crédit : Laurier Montréal