+ Toutes les playlists

'Un jeune homme visite mon coloc chaque semaine et ça me rend inconfortable...' L'oncle Idoine répond

Crédit photo : oneinchpunch
'Un jeune homme visite mon coloc chaque semaine et ça me rend inconfortable...' L'oncle Idoine répond
Rocco Idoine répond à toutes vos questions existentielles. Relations amoureuses, spiritualité, sexualité, mode, belle-mère chiante, peu importe: vous avez des questions?
Écrivez à info@tonbarbier.com.


Cher M. Idoine,

Mon coloc est gai – ou du moins, je l’ai deviné, bien qu’on n’en eut jamais parlé. On habite ensemble depuis environ neuf mois. On n’est pas vraiment amis, et on a des horaires très différents, donc on ne fait que se dire bonjour en passant quand on se croise. Je n’ai rien contre son mode de vie. Cependant j’ai remarqué, depuis quelques semaines, que chaque jeudi, environ à la même heure, un jeune homme noir entre dans l’appart, va rejoindre mon coloc dans sa chambre, et en ressort une demi-heure plus tard. Mon coloc l’escorte jusqu’à la porte. Il ne me l’a jamais présenté et les deux m’ignorent quand je suis dans la cuisine ou le salon. Le jeune homme doit avoir entre 18 et 20 ans – du moins je l’espère – et je dois avouer que tout ça me rend très inconfortable. Et s’il avait moins de 18 ans? Et s’il s’agissait d’un prostitué?
Édouard

 
OK, Édouard. Premièrement, tu n’as aucune idée du « mode de vie » de ton coloc. Tu ne sais même pas s’il est vraiment gai! Pose-toi la question suivante : si ton coloc était un homme entre 18 et 20 ans et qu’une belle femme d’une cinquantaine d’années venait lui faire une pipe dans sa chambre chaque semaine, est-ce que tu réagirais différemment? Est-ce que tu me mens, lorsque tu dis que tu n’as « rien contre son mode de vie »? Ou si la simple pensée qu’un Black vienne touiller la canne de binnes de l’homme qui partage ta laveuse-sécheuse te lève le cœur?

Dans le fond, j’exagère un peu. Je comprends ce que tu essaies de dire quand tu dis que tu n’as rien contre : tu essaies de dire que tu n’as rien contre les gais, mais que tu ne veux pas savoir ce qui se passe dans leur chambre à coucher. Fair enough. Et ton coloc respecte ça : il ne te présente pas son partner de bunga-bunga et ne fait pas de bruit une fois la porte fermée. Est-ce que tu es aussi respectueux quand tu te ramènes une fille, à quatre heures le dimanche matin, après ton septième shot de Jägermeister? Est-ce que tu es aussi silencieux que ton coloc? Est-ce que tu es aussi bon que lui à garder ta vie sexuelle dans ta chambre à coucher?

Je l’espère.