+ Toutes les playlists

Festival du Film Black de Montréal: 6 films à voir absolument

Crédit photo : Extrait du film Carpinteros / FIFBM
Festival du Film Black de Montréal: 6 films à voir absolument
Le Festival International du Film Black de Montréal (FIFBM) est de retour! En effet, du 27 septembre au 1er octobre 2017 aura lieu la 13e édition du plus important festival cinématographique au Canada entièrement dédié aux réalités noires des quatre coins du monde. Pendant 5 jours vous aurez la chance de découvrir 66 films de 25 pays et de discuter avec les grands réalisateurs black du monde entier.
 
D’ailleurs, le Festival du Film Black de Montréal est sans contredit l’un des festivals les plus pertinents de Montréal, surtout quand on observe tous les débats sur l’immigration, la diversité et le racisme qui ont lieu présentement au Québec. «Aujourd'hui plus que jamais nous voulons dénoncer les incohérences, les inégalités, les injustices qui sont encore trop nombreuses», a soutenu par voie de communiqué Fabienne Colas, présidente et fondatrice du festival.
 
Afin de vous aider dans votre sélection de films à voir cette année, voici ma suggestion de six films et événements à ne pas manquer. Pour plus de détails sur les films, ateliers et événements spéciaux, visitez le site officiel du Festival.


Kalushi: The story of Solomon Mahlangu
De Mandla Dube
Mercredi 27 Septembre à 19h, au Cinéma Impérial.
 

Présenté en ouverture du festival, ce mercredi 27 septembre à 19h au Cinéma Impérial, Kalushi raconte la vie Solomon Mahlangu, un héros de guerre et une figure marquante des événements de Soweto en Afrique du Sud en 1976.


Oliver Jones: Mind Hands Heart
De Rosey Ugo Edeh
Samedi 30 septembre à 15h, au Cinéma du Parc.
 

Samedi le 30 septembre au Cinéma du Parc, Le FIFBM rendra hommage à Oliver Jones, le célèbre pianiste de jazz de Montréal. Il recevra le Grand Prix Hommage 2017 du FIFBM en reconnaissance de son légendaire parcours. Le film Oliver Jones: Mind Hands Heart, de Rosey Ugo Edeh, précèdera l’hommage en présence de Jones et de la réalisatrice.


Marvin Booker Was Murdered
De Wade Gardner
Samedi 30 septembre à 17h, au Cinéma du Parc.
 

Un autre rendez-vous à ne pas manquer est la projection du film Marvin Booker Was Murdered. Un documentaire qui relate l’histoire de Marvin Booker, un prédicateur itinérant qui fut agressé par cinq gardiens de prison alors qu’il était incarcéré au Centre de détention de Denver. Et malgré que plus de 20 personnes aient été témoins de cet incident, la ville de Denver n’a jamais inculpé, ou imposé de sanctions aux gardiens impliqués dans cette affaire. La projection sera suivie d’une discussion avec le réalisateur du film Wade Gardner, sur les thèmes de l'injustice, la brutalité policière, les droits humains et le mouvement Black Lives Matter au Canada et aux États-Unis.


Black Lives Matter
De Joseph Oesi
Samedi 30 septembre à 19h, au Cinéma du Parc.
 

Black Lives Matter est un documentaire qui explore les réalités du secteur minier et des mineurs de l’Afrique du Sud, aux prises avec des problèmes d'oppressions, d'inégalités et de pauvreté, en prenant pour point de départ le massacre de 34 mineurs en grève dans une mine appelée Marikana. Une discussion suivra à la fin du film avec le réalisateur, Joseph Oesi.
 

Kafou
De Bruno Mourral
Samedi 30 septembre à 19h30, au Théâtre Hall de l'Université Concordia.
 

Kafou, un film du cinéaste haïtien Bruno Mourral, raconte l’histoire de Doc et Zoe qui se voient confier la mission d’aller livrer un colis, au milieu de la nuit, à Port-au-Prince. Pour ce faire, ils doivent respecter trois règles fondamentales : ne jamais immobiliser le véhicule, ne jamais ouvrir les fenêtres du véhicule et ne jamais ouvrir le coffre. Une discussion se tiendra après la projection avec le réalisateur du film.
 

Carpinteros (Woodpeckers)
De José María Cabral
Dimanche 1er octobre à 19h, au Théâtre Hall de l'Université Concordia.
 

En clôture du festival, le 1er octobre à 19h, au Théâtre Hall de l’Université Concordia, le FIFBM présente Carpinteros (Woodpeckers) du réalisateur José María Cabral. Ce film raconte l’histoire d’un homme qui trouve l’amour dans un lieu improbable, une prison en République dominicaine. Une histoire entremêlant passion, violence, injustice et espoir. Un Roméo et Juliette version latino-caribéenne.
 
Bon festival!
 
Festival International du Film Black de Montréal
Du 27 septembre au 1er octobre 2017
montrealblackfilm.com