+ Toutes les playlists

Les dix meilleurs clips québécois de juin

Crédit photo : Epher Heilland
Les dix meilleurs clips québécois de juin
On mesure toute l’ampleur de la culture cinématographique des réalisateurs de clips québécois quand on visionne attentivement les sorties de juin; les références sont abondantes, mais on remarque surtout une certaine tendance à l’appropriation transformative. Recycler des idées visuelles ne date pas d’hier, mais c’est fait, du moins dans notre sélection mensuelle, avec un certain brio. Les artisans utilisent notre nature à sa juste valeur, et cette richesse environnementale débouche sur un palmarès que nous avons rarement vu autant zen.

 
Antoine CorriveauCroix blanche

Réalisation : Akim Gagnon
Une théâtralité glauque, un rappel à l’insécurité aérienne du clip pour la chanson Rendez-vous, un fétichisme des accidents digne du Crash de Cronenberg; Akim Gagnon & Antoine Corriveau vivent une bromance thématique fructueuse.


GroenlandHealing suns

Réalisation : Éric Morin
Un moment magique d’une jeunesse estivale où tout est possible, où la nature recèle un nombre infini de possibilités récréatives, et où le monde, dans toute sa sauvagerie étincelante, nous appartient. Ajoutez un solo de saxophone, et c’est plus que parfait.


KNLOAvenue

Réalisation : Philippe Chagnon & Vincent Gonneville
Je crois que je parle au nom de tous les Québecois en disant que si KNLO danse dans tous ses clips, pour le restant de sa vie active d’artiste, personne ne se plaindra. Cette incursion dans son univers très particulier vaut son pesant d’or.

 
SaratogaJe t’attends dehors

Réalisation : Émile Lavoie
Pour mettre en images l’une de mes pièces favorites du poignant album de Saratoga, Émile Lavoie a dirigé de main de maître ce qui s’apparente à un court métrage évoquant la difficile relation entre une femme en prison (Monia Chokri) et son conjoint esseulé (Frédéric Lavallée).
 

Pierre Kwenders – Sexus Plexus Nexus

Réalisation : Epher Heilland
Outre le titre, qui fait un beau clin d’œil aux romans de Henry Miller, on apprécie le swag et la bonne humeur de Kwenders, et l’atmosphère de bonheur généralisé qui émane de toutes les images, d’ailleurs fort léchées.

 
Silver Catalano et BoucaneHeaven

Réalisation : Jean Vital Joliat
Tourné à Ste-Clothilde de Horton, un endroit qui a tout du conte de fée automnal, ce clip très contemplatif propose de somptueuses images d’une tragédie campagnarde inexpliquée, avec un Silver Catalano fort intense et émotif.

 
Corridor – Coup d’épée

Réalisation: Jonathan Robert
Des petites doses de stop-motion, des costumes assortis dignes de l’époque yé-yé, un cadre forestier, et des postures neutres et sérieuses : un délicieux décalage.

 
Vincent VallièresDe bord en bord

Réalisation : Félix St-Jacques
On a tous déjà secrètement rêvé d’être l’élément déclencheur d’un mouvement massif de danse de rue, et Vallières s’est payé le trip. Un magnifique ode aux ruelles de Montréal et à l’expression corporelle.


MauvesEh fille

Réalisation : Cassandre Émanuel
L’image de départ évoque Caravaggio, avec une figure christique entourée de pleureuses, et les très longs plans nous révèlent une fête décadente à mi-chemin entre Rome et Sherwood. Un délicieux buffet de chairs exposées que ne renierait guère Caligula.


AnemoneEndless dive

Réalisation : Ariane Falardeau St-Amour
Les yé-yés dans la forêt, c’est apparemment une thématique populaire en juin. On ajoute ici une caméra volontairement tremblotante et une image granuleuse, et on obtient un résultat à la fois pastiche et sympa, du Russ Meyer sans les courbes vulgaires.
 
 
MENTIONS HONORABLES
 
Les chats amateurs de sneakers de INCH’ALLAH dans Overcats;
 
Le cubisme hallucinant de Valaire dans Whisky Dew;
 
La femme fatale (littéralement!) de Psychocide dans Mary, un clip tourné au Piranha Bar;
 
La sympathique chorégraphie de Kimberly Bittner Quinn dans Blondie de Jason Bajada.