+ Toutes les playlists

Le Vieux-Québec est mort

Crédit photo : Héloïse Leclerc
 Le Vieux-Québec est mort
Le Vieux-Québec est mort.
 
Ne pensez pas que je suis le classique montréalais qui insulte la capitale. Je viens moi-même de Québec et je trouve cette ville ravissante et unique en son genre. Chaque fois que je visite Québec où que je m’y promène, j’y découvre des endroits inédits que je n’avais pas vus auparavant. Je ne suis pas le seul qui a un penchant pour elle, car Québec et particulièrement le quartier du Vieux-Québec est l’un des endroits les plus visités et appréciés en Amérique du Nord. Et le nombre de visiteurs est en croissance.

Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, mais en journée, il y a bon nombre de gens qui déambulent. Toutefois, ce mouvement dans le quartier historique s’estompe nettement dès 18h.
 

C’est étrange n’est-ce pas?
 
Après m'être questionné, je me suis rendu compte que c’était normal finalement. D’abord, il y a très peu de résidents dans la vieille ville fortifiée (moins de 5 000). La plupart des logements sont hors de prix et sont loués à des touristes ou appartiennent à des gens qui n’y vivent même pas. Le jour, les seuls québécois que vous croiserez sont des employés du quartier ou des travailleurs à la recherche d’un resto pour diner.

Ensuite, il y a très peu de services disponibles pour quiconque qui souhaiterait y vivre. Il n’y a pas d’épicerie, de SAQ ou même de marché public à l’intérieur des fortifications. En ce moment, il y a pas mal juste des boutiques souvenirs et des restaurants. Il faut vraiment s’éloigner vers les faubourgs des alentours pour y faire des emplettes. Un centre-ville historique inhabité, c’est vraiment dommage et je crois que c’est un problème qui dure depuis un certain temps. La Cause ? Probablement un heureux mélange entre l'étalement urbain, la dépendance automobile et les caractéristiques ($$$) des logements.
 
Selon Denis L'Anglais, président du conseil de quartier Vieux-Québec-Cap-Blanc-Colline parlementaire, «Si on n'y prend garde, dans 25 ans, on aura un centre-ville-dortoir, essentiellement destiné aux touristes. Le jour où on va être obligés d'embaucher des gens pour donner l'impression qu'il y a de la vie dans le Vieux-Québec, on va avoir un problème.» Source : La Presse
 
Je trouve très dommage que l’on fasse du Vieux-Québec un Disney Land qui a des heures d’ouverture et qui ne reflète aucunement le mode de vie et la culture des Québécois. N’aurait-il pas moyen de redonner un peu cette partie de la vieille capitale à ses résidents en baissant les loyers et en leur offrant au moins le minimum peut-être ?

J’aimerais avoir votre impression là-dessus !