+ Toutes les playlists

Escaparium, le centre de jeux d’évasion québécois, original et divertissant!

Crédit photo : Natasha Driscoll
Escaparium, le centre de jeux d’évasion québécois, original et divertissant!
Le 26 mai dernier, l’entreprise spécialisée en jeux d’évasion Escaparium ouvrait sa toute nouvelle succursale de Montréal. L’entreprise familiale, qui a des succursales à Laval et à Sherbrooke, s’est assuré une place de choix dans cette industrie en plein essor en misant sur la créativité, l’immersion et le souci du détail. Connaissant mon intérêt marqué pour ce divertissement nouveau genre, Ton Barbier m’a envoyé en mission découverte. J’y ai trouvé du haut niveau d’intelligence, de divertissement et de plaisir !

Chapeau aux propriétaires, Jonathan Driscoll et Sacha St-Denis.

Le principe des jeux d’évasion (Escape game)

Le concept de base des jeux d'évasion, c’est qu’on vous introduit (2 à 8 joueurs selon le scénario) dans un environnement dont il faut, à travers des énigmes à résoudre, réussir à s’échapper. Plus facile à dire qu’à faire. C’est une expérience collaborative et, lorsque c’est bien fait, c’est une fabuleuse occasion de développer son esprit d’équipe et ses capacités résolution de problèmes. Parfois aussi, il faut juste réussir à résoudre le scénario.

Il faut allumer son cerveau avant d’entrer et avoir bu pas mal de café pour réussir à sortir d’une de ces pièces. Honnêtement, j’ai triomphé d’un seul scénario en 4 tentatives à date depuis Noël (Échappe-toi et Breakout). Et j’étais entouré des meilleurs ! Sans blague, la seule manière de réussir ces jeux, c’est de communiquer, de collaborer et de réfléchir aux problèmes présentés sous des angles inhabituels. Think outside the Box ! Mais, même là, avec une heure pour tout compléter, le facteur stress est dans le plafond et la victoire incertaine !

Une Bombe à Chinatown
source : facebook Escaparium Montreal
 
Le centre de jeux d’évasion Escaparium Montréal est le plus grand du genre à Montréal. Dans des locaux de plus de 10 000 pi2, 8 scénarios d’évasion seront proposés lorsque le développement sera complété d'ici quelques semaines. Au moment de notre passage, 2 scénarios étaient disponibles :  Les industries Tyranno et Bombe à Chinatown.

J’avoue que celui qui m’attirait le plus, c’était celui des Dinos. J’étais le vieux à la tête d’un groupe de 4 jeunes de 10 à 18 ans. Et les Dinos, c’est toujours cool. Surtout que l’entrée de la salle du scénario était attirante. Tout criait : Jurassic Park ! Mais à notre arrivée, Jonathan, super sympathique et accessible, nous a expliqué que certains éléments du système informatique nécessitaient du travail (vraiment sophistiqué !) et que son informaticien n’était pas encore arrivé pour tout activer. Pas grave, il semblait sûr que l’autre scénario nous conviendrait tout autant. Il nous a promis de nous montrer l’espace Dino après. OK alors, va pour Bombe à Chinatown…

Pour des raisons évidentes, je ne dévoilerai rien des énigmes qu’on a rencontrées, mais je vous dis tout de suite qu’elles sont toutes logiques et amusantes à résoudre. Il n’y a pas trop d’éléments d’intrigue inutiles qui parfois peuvent gâcher l’expérience de jeux. Et l’ambiance : parfaite !

Jonathan nous a conduits dans un labyrinthe de couloirs jusqu’à une porte. On doit se mettre un bandeau et tous se tenir par les épaules au moment d’entrer dans la première pièce. Tout de suite après, la porte se referme et nous voilà plongés dans l’histoire.

La Mise en scène
crédit photo : Natasha Driscoll

Un narrateur nous raconte qu’il y a 12 ans nous avons aidé à emprisonner un dangereux criminel sous de fausses accusations. Et il n’a jamais oublié notre implication. Sortit de prison, il met à exécution un plan qui vise lancer un missile sur Manhattan, tout en s’assurant que nous soyons responsables de la catastrophe. Le missile est caché dans Chinatown et il ne reste que 60 minutes avant qu’il soit lancé. Commence alors une course contre la montre pour trouver et désamorcer le missile (et sauver 8 millions de personnes). Laisser des indices et des casse-têtes à résoudre fait partie du jeu macabre dans lequel nous tient prisonniers ce dangereux maniaque. Le temps presse !

L’ambiance est parfaitement amenée et, lorsque nous enlevons nos masques, nous sommes tout de suite happés par cette course contre la montre. Le décor est convaincant et les éléments épars dans la première pièce nous mettent tout de suite en mode résolution de problème. On progresse à coup d’observation, de déduction et de communication. Ce qui est plaisant, c’est que si on bloque trop longtemps, le maître de jeu nous donne des indices en communiquant avec nous à travers un walkie-talkie. Donc on ne reste pas pris toute la partie à une seule place.
 
Crédit photo : Natasha Driscoll

L’expérience de jeu m’apprend que chaque membre de mon équipe, même la p'tite de la troupe, apporte sa contribution et nous fait progresser. L’expérience est très immersive et fait ressortir les qualités innées de chacun. Les défauts aussi. Et quand on doit performer en équipe, c’est une recherche d’équilibre très stimulante. Les décors, le sentiment d’urgence, la musique et le bruitage contribuent très bien à l’ambiance.

À la fin de l'heure (dites-le pas, mais on a eu une petite prolongation), malgré nos meilleurs efforts, le missile a été lancé ! On était si près, mais en même temps si loin ! So Mahattan is off the map ! Pour nous consoler, on a eu accès au chouchou de Jonathan et de Sacha : l’environnement ou se joue le scénario Les industries Tyranno. Wow, je n’en dis pas plus, un investissement considérable. Selon Jonathan, c’est le plus gros scénario au Québec en ce moment. C’est sûr que j’y retourne !
 
Crédit photo : Natasha Driscoll

Jeu collaboratif
On ressort de l’expérience très satisfait. Un peu déçu d’avoir échoué, mais en même temps satisfaits et fiers de la suite de petits triomphes qu’on a eus au cours de l’aventure. L’approche d’Escaparium est unique en termes d’ambiance et de progression narrative. C’est une activité idéale pour s’amuser en famille ou entre amis. 

En discutant avec Jonathan, ce dernier m’explique que les scénarios sont aussi conçus pour favoriser le team building. C’est donc une activité idéale pour favoriser la collaboration efficace dans les équipes de travail. Donc, invitation aux entreprises ! Bref, bravo à cette entreprise 100% québécoise.

Escaparium Montréal
Il est essentiel de réserver.  Le site vous permet de le faire et de choisir votre case horaire.
Tarifs : environ 30 $/personne selon le scénario.
Tarifs corporatifs : 10% de rabais pour les groupes corporatifs.

Les centres de jeu d’évasion prolifèrent dans la province. Leur popularité est indéniable. Il y en a pour tous les goûts. Breakout : compagnie multinationale située au 10/30 à Brossard. Plusieurs scénarios, de moyen à très difficile. Échappe-toi : c’est l’entreprise qui a passé à l’émission Les Dragons. Scénarios faits au Québec. Le niveau de difficulté y est très élevé.

Il y en a d’autres, le monde est vaste, Google existe : fouillez.