+ Toutes les playlists

Productions Mauvaise Réputation, des films noirs, anxieux et marrants

Crédit photo : Stress relief
Productions Mauvaise Réputation, des films noirs, anxieux et marrants
Au village, sans prétention, ils ont mauvaise réputation. Des petites espérances, des amourettes, de grands désirs, ou des chutes dans le vide et l’idiotie ? Est-ce que nos inspirations ne sont pas là, dans les choses réelles et vraies ? C’est ce que vous propose les Productions Mauvaise Réputation, une entreprise cinématographique et publicitaire montréalaise, avec la sortie le 30 mai dernier de leur court-métrage Stress Relief, mettant en vedette Lysandre Nadeau et Enrick Grand'Maison. À tout vouloir casser, réclamer, expérimenter, quoi de mieux qu’exorciser ses tendances au pessimisme et se libérer d’obsessions avec du cinéma inédit, désinvolte et culotté!
 
Crédit photo : Productions Mauvaise Réputation

Marylou Belugou, Raphaël Rekab et Étienne Houle ont une inclination intense pour le septième art, mais surtout pour le redéfinir et le déstructurer. Tandis qu’Étienne et Raphaël ont fait des études en littérature, Marylou est comédienne. Il y a environ un an, après plusieurs réalisations indépendantes et de coproductions, ces trois camarades fondèrent les Productions Mauvaise Réputation, pour proposer du cinéma vrai, communicatif et réceptif.

S’affiliant aussi avec différentes boites de production telle que Wolvision media, Ronin for Hire, Now Studio et les studios Ohmni, ils ont désormais comme philosophie de faire le métier dont ils ont envie, sans se soucier du jugement des autres, en suivant leur chemin de petit bonhomme.

Crédit photo : Stéphane C. Fortin

Lors du lancement des Productions Mauvaise Réputation à la mi-mai, plus de 300 personnes s’étaient rassemblées à l’Écomusée du fier monde pour visionner en primeur quatre courts-métrages, sous le rythme d’un quatuor jazz invité, Accent Jazz. Non sans peine, on a compris que leurs intérêts sont de comprendre et dessiner un portrait notre génération.

Par ailleurs, c’est avec Stress Relief que la compagnie désire démarrer le visionnement accessible au grand public sur leur chaine YouTube. Puisque ce film représente bien l’entreprise et le genre qu’ils préconisent, il met également en vedette une YouTubeuse bien connue soit Lysandre Nadeau. Voulant amener l’art et le cinéma plus accessibles aux jeunes, l’entreprise a tout de suite estimé l’importance des YouTubers, de leur parole et leur présence. Avec Stress relief, ils optèrent pour la satire désirant ainsi provoquer des états d’opposition, de réflexion ou de distraction.
 


Si l'on interroge les créateurs des Productions Mauvaise Réputation à propos du cinéma québécois, ils constatent qu’il y a un certain manque d’ouverture, une peur des risques. Mais, ce qui est beau avec la jeunesse, c’est qu’ils se contre-balancent des règles de l’art établies et s’autorisent à être inventifs. En cessant d’être des auditeurs passifs, les Productions Mauvaise Réputation tenteront ainsi de créer un vent de changement. À surveiller assurément!

 
Mais les brav's gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux
Non les brav's gens n’aiment pas que
L’on suive une autre route qu’eux
 
Georges Brassens