+ Toutes les playlists

Dandy : le premier gin fait entièrement au Québec bientôt à la SAQ

Chez Ton Barbier, on aime vanter ce qui se fait chez nous. C’est pour cette raison que je suis allé faire un tour dans la municipalité de St-Joseph du Lac afin de déguster le Dandy Gin, ce fameux gin pensé par les propriétaires du Domaine Lafrance, Julie Hubert et Éric Lafrance. Voici un petit aperçu de mon expérience avec cette eau-de-vie québécoise.

Le Dandy Gin a un goût très prononcé. Dès nos premiers reniflements, on ressent instantanément un goût très floral, qui s’explique en partie par son arôme à la fleur de pommier. Lorsque le liquide touche nos papilles gustatives, nous sommes agréablement surpris de constater qu’il ne goûte pas trop le parfum, une odeur qui se ressent très souvent avec un gin de ce genre. Son goût fort laisse présager trois fruits, soit le raisin, la pomme et la poire, ce qui pourrait faire vous donner une bonne raison de vous le procurer.

La boisson est pensée ici et distillée ici, ce qui est une première en sol québécois. En fait, selon ce que m’a mentionné Julie Hubert, plusieurs produits du terroir se donnent l’étiquette de produit québécois, alors qu’ils importent leurs produits d’ailleurs. C’est pour cette raison qu’elle et son conjoint sont actuellement en train de discuter avec la SAQ afin d’identifier les produits qui sont entièrement conçus ici.
Étienne Bay, mixologue très connu, nous a préparé un Negroni, soit du Gin, du Vermouth et et du Campari. Source: BarCo.
Crédit : Alex Proteau

Afin de combler vos envies (toujours très) fortes de Gin, l’étoile montante de la mixologie montréalaise Étienne Bay nous a conseillé un cocktail assez tripant, composé de Dandy Gin, de miel, d’eau tonique ainsi qu’une fleur de sureau, que je recommande à tous ! Pour ma part, je considère que le goût unique du Dandy Gin fait en sorte qu’il est un peu plus difficile à combiner qu’un gin commercial tel le Bombay ou le Hendrick’s.

Expérience unique 

Afin de nous faire vivre une expérience liquoreuse parfaite, les propriétaires des lieux nous ont fait faire la visite de leur domaine, en nous montrant leurs installations modernes de distillation. On va se le dire ; lorsqu’on les voit, on comprend rapidement que ça l’air assez compliqué de faire son propre alcool de A à Z. La preuve : on retrouve moins d’une vingtaine de distilleries dans le grand Montréal. 

​Crédit : Alex Proteau

Pour enchaîner, nous avons pu faire une tournée du verger de 25 hectares qui compte près de 13 000 pommiers sur son territoire. Ces arbres sont entourés de petits modules pour enfants et permettent aux enfants des visiteurs de s’occuper pendant la visite de ces charmants lieux.  

Pour conclure, les responsables ont installé entre deux allées de pommiers une rangée magnifiquement décorée de tables à pique-nique auxquels nous attendait un repas composé de petits sandwichs, pizza froide (incroyable en passant) et de quelques cocktails, bien entendu !

Après quelques heures bien remplies au verger Lafrance, à déguster quelques produits du terroir, je conseille à tous leur tout nouveau produit laurentien, le joli Dandy Gin.

Crédit : Alex Proteau