+ Toutes les playlists

​Laurent Duvernay-Tardif, le géant sportif philanthrope aux multiples talents

Crédit photo : Déjà Dimanche
​Laurent Duvernay-Tardif, le géant sportif philanthrope aux multiples talents
Joueur de football professionnel, étudiant en médecine, Laurent Duvernay-Tardif a le genre de carrière que n’importe quel parent souhaiterait à son enfant. Âgé de 26 ans, Laurent lance officiellement sa fondation ainsi que son livre Laurent Duvernay-Tardif : « l’homme le plus intéressant de la NFL ». Doté d’un titre accrocheur, mais hautement véridique, l’homme nous raconte sa répartition de son temps à travers ses passions. Entrevue.

On doit sans contredit donner à Laurent le titre de «messie de la discipline». Dès les premières lignes de son livre écrit par Pierre Cayouette, on en apprend davantage sur Laurent et sur sa façon à jongler avec un horaire des plus chargés. À l’hôpital St Mary’s le jour, au centre de conditionnement le soir et à la maison afin de gérer sa fondation la nuit, l’homme n’a pas le temps de regarder l’horloge. Toutefois, l’homme explique que le tout est réalisable pour une raison : « quand tu exerces quelque chose avec passion, tu ne comptes pas le temps que tu investis ». 
Légende: La Foire d'art contemporain papier 2016 (photo) Crédit: Jean-Michael Seminaro

Malgré tout, l’homme prend quand même le temps d’ajouter à son calendrier une nouvelle passion qu’il agrandit, d’année en année, les arts. Cette année, il sera le porte-parole de la Foire Papier 2017, un événement offert aux exposants d’arts contemporains sur papier. « La médecine et le football sont deux milieux extrêmement stressants. Les arts me permettent de déconnecter, de penser à autre chose et surtout de rencontrer des gens qui possèdent de très beaux talents », explique Laurent. Et dès qu’il a le temps de se consacrer à l’art, il affirme que cela parait sur ses résultats académiques : « à chaque fois que j’entame une session d’université et que je joue au football, mes notes sont nettement supérieures. »
 


Hors-terrain

En toute modestie, la rencontre de sa blonde Florence-Agathe Dubé-Moreau, historienne de l'art, est un élément primordial dans sa réussite. Sa douce, qui exerce des études en histoire de l’art à l’UQAM, lui a permis d’élargir ses connaissances à ce sujet. « C’est vraiment génial parce que nous aimons les mêmes choses et qu’elle adore s’impliquer dans ce que je fais. »

Vêtu de vêtements Surmesur, marque auquel il est fier d’être ambassadeur, Laurent continuera d’avancer dans la vie, en combinant avec brio sports, études, implication sociale, mode et art. Un exemple de persévérance à suivre, point à la ligne.