+ Toutes les playlists

22 livres québécois à lire en mars - Part. 1

L’hiver tire à sa fin, et la scène littéraire sort de sa torpeur. On ne compte plus les lancements et les événements liés aux livres, et les lecteurs potentiels qui cherchent la perle rare seraient bien avisés de prendre connaissance de ce qui se fait chez nous. Il y a tellement de titres dignes de mention qui sortent en mars qu’on a dû séparer l’article en deux parties. Voici onze suggestions qui s’étendent de l’essai au recueil de nouvelles, du roman policier à la fable sociale, avec une constance : des sujets actuels et percutants. La suite sera disponible dès jeudi.
 

Le Basketball et ses fondamentaux
William S Messier
Le Quartanier
Il a exploré dans ses premiers ouvrages les mythes et les légendes rurales des Cantons de l’est, avec une sensibilité folklorique et un respect inné du récit littéraire. Les œuvres de William S. Messier proposent toujours un angle fort original, et ce recueil de nouvelles ne fait pas exception – toutes les histoires sont ici liées, de près ou de loin, au basketball. Les bases sont bien établies dès le départ, mais chaque vignette est une plongée dans l’inconnu, là où tout peut survenir.
Déjà en librairie

Ton Petit Look II
Carolane et Josianne Stratis
Cardinal
La question posée en couverture intrigue et trouble : « Les filles sont-elles folles? » Les jumelles Stratis se sont interrogé à propos des maladies mentales, et cette série d’essais très abordables propose diverses pistes de réflexion. Des histoires personnelles et touchantes, des anecdotes universelles qui pourraient provenir d’un membre de votre entourage et, comme le dit si bien le dossier de presse, « un cours accéléré d’empathie. »
Déjà en librairie
 

La Dernière nuit de Judith
Philippe Beaudoin
Guy St-Jean
Voici un thriller policier dont l’action est campée dans le Montréal des années ’20. Le détective privé Léo Déry enquête sur le meurtre de Judith, une féministe libérée avant son temps qui aurait pu être tuée par n’importe qui. C’est toujours un plaisir de dévorer un polar bien écrit qui respecte les codes du genre, spécialement lorsque les références d’époque nous touchent de près.
Déjà en librairie
 

La lumière de l’été n’éclaire pas toujours ce que l’on croit
Michel-Rémi Lafond
Éditions de l’Interligne
Ce dixième ouvrage de Michel-Rémi Lafond, un auteur très actif dans la scène littéraire de l’Outaouais, raconte l’amitié entre Rodolphe et Didier, une amitié aussi improbable que profonde. C’est à travers leurs journaux intimes respectifs qu’on apprend à les connaître, sur une période de trois mois. Voici un récit extrêmement ambitieux qui s’étale sur un peu plus de six cent pages, et qui propose de faire le portrait d’une génération.
Déjà en librairie


Philippe H dans l’angle mort
Mylène Fortin
Quebec Amérique
La narratrice de ce premier roman est une femme qui a enfin trouvé l’homme de ses rêves, mais qui a peur de le repousser avec toutes ses petites manies. Une belle exploration de la folie du quotidien, alors qu’on cherche sans cesse à apposer une étiquette sur les moindres excentricités. Mylène Fortin est une dramaturge originaire de Matane, et elle enseigne à l’Université du Québec à Rimouski.
Déjà en librairie
 

La Séparation des corps
Emilie Andrewes
Druide
Ce cinquième roman de la jeune auteure montréalaise est une histoire d’amour entre Christina et Marie-Ange, deux femmes que l’âge et la classe sociale prédestinait à rester séparées. Est-ce que deux personnes que tout semble vouloir séparer peuvent vivre une relation amoureuse viable et saine? Cette bouffée d’air frais vous fournira une réponse partielle, mais surtout très agréable à lire.
Disponible le 7 mars
 
Jeanne
Sophie Bouchard
Éditions à l’Étage
Sujet rarement abordé en littérature, la transsexualité est au cœur de ce roman profondément doux et fougueux. Sophie Bouchard y raconte la transformation de Jean en Jeanne, d’un père de famille qui a toujours fait tout ce qu’on attendait de lui, mais qui ne peut plus ignorer la petite voix intérieure qui lui dit qu’il aurait dû naître femme. C’est son troisième roman.
Disponible le 7 mars
 
De bois debout
Jean-François Caron
La Peuplade
Nous sommes toujours à l’affût des parutions de La Peuplade, dont la ligne éditoriale unique nous réserve chaque fois de bien belles surprises. Cet automne, ils misent beaucoup sur l’amour, et le troisième roman de Caron chez cet éditeur traite principalement d’amour paternel. Alexandre, après avoir vu son père mourir dans un accident de chasse, trouvera refuge chez un voisin, et plongera tête première dans les livres, un univers rassurant et infini.
Disponible le 7 mars
 

Petite laine
Amélie Panneton
Ta Mère
Chez Ta Mère, on peut toujours s’attendre à du dépaysement. Le prochain roman qu’ils lanceront porte sur un documentariste de St-Roch qui prépare un film sur le tricot-graffiti, ou l’art de décorer le mobilier urbain avec de la laine. Vous avez bien lu! Il y a six ans, Amélie Panneton nous offrait le recueil de nouvelles Le charme discret du café filtre, et nous sommes plutôt ravis de célébrer son retour sur nos étagères.
Disponible le 13 mars
 
Un parc pour les vivants
Sébastien La Rocque
Cheval d’août
Les gens du Cheval d’août publient certes peu, mais les salves qu’ils tirent ne ratent jamais leur cible. Ébéniste de métier, Sébastien La Rocque nous raconte ici le quotidien et les aspirations d’un groupe d’amis, qui ont l’esprit ailleurs, et qui tentent de trouver un bonheur factice dans divers échappatoires. La révérence pour les objets y est célébrée, ainsi que le malaise profond qui habite cette génération, qui ne manque de rien mais qui est irrémédiablement malheureuse.
Disponible le 25 avril
 

Drone de guerre
Guillaume Lavallée
Boréal
Avec la diminution des ressources journalistiques, les québécois envoyés à l’étranger pour couvrir des conflits qui ne touchent pas directement la population générale se font de plus en plus rares. Guillaume Lavallée est de cette espèce rare, et il a été correspondant au Soudan et en Afghanistan. Cet ouvrage s’intéresse au Pakistan contemporain, où il a séjourné entre 2012 et 2015. Un essai essentiel, dans lequel il est très précieux de voir une perspective québécoise objective et informée.
Disponible le 14 mars