+ Toutes les playlists

Le top 5 albums du mois: Chinese Man, Deep Rivers et plus

Crédit photo : Alex Gilbert
Le top 5 albums du mois: Chinese Man, Deep Rivers et plus
Pour bien terminer notre smooth mois de février, j'ai cinq excellents albums tous aussi doux que le p'tit vent de semi-printemps qu'on avait au visage la semaine passée. Y'a rien comme d'la bonne musique comfy pour faire patienter les quelques p'tites semaines de gel restantes.


Chinese Man - Shikantaza
Source : Chinese Man

Shinkataza est le deuxième album du trio de Chinese Man. Le nom de l’album est apparemment un terme utilisé dans les écoles bouddhistes qui peut être traduit par « être assis sans rien faire », chose qui s’avèrera pas mal difficile devant ces beats hip-hop stylés et articulés qui ne demandent qu’à faire monter le son.

Track préférée: Step Back
Idéal pour: écouter à tue-tête pendant que tu bois ton thé en position lotus.
 


Émile Poulin - Ce qu’il nous reste
Source : Emile Poulin

J’ai embarqué dans le nouveau EP d’Émile Poulin comme on embarque dans une couverte épaisse pour se dégeler les extrémités. À travers des arrangements cohérents et décomplexés, Émile nous étale une vulnérabilité avec une sensibilité qui désarme. Et ébranle.  Ce qu’il nous reste, c’est de la musique-baume; de la musique-exutoire pour ces tiroirs fermés en nous qu’on tient fermés à clé.

Track préférée: Autoportrait
Idéal pour: quand une straight shot de fort te ferait du vraiment, vraiment du bien, mais que t’as pas de fort.



Deep Rivers - Part One
Crédit : Veedee Studio

Y’a de ça à peu près deux ans, le band rock Hotel Morphée se séparait. Laurence Nerbonne partait de son côté pour nous offrir XO l’an dernier avec un virage résolument pop. De l’autre côté, un nouveau projet prenait vie, discrètement. Ce projet s’appelle Deep Rivers, et offre un premier EP à saveur de folk-rock, avec 4 titres mélancoliques qui viennent rappeler le son engourdi et féru de leur précédent projet.

Track préférée: One More Year
Idéal pour: l’écosystème qui orbite de près ou de loin du Quai des Brumes.


Her Harbour - Go Gently Into The Night
Crédit : Jamie Kronick

Her Harbour est le projet de Gabrielle Giguère qui débarque avec un son entre le folk et le lo-fi, enveloppé dans des soundscape d’outre-tombe balancés par une voix sobre et mélodieuse. Go Gently Into The Night est ton daily reminder qu’un jour, ben, ce sera fini. À travers le thème des saisons et des phases de la lune, on s'aventure à travers maintes idées morbides, sans pour autant être moroses.

Track préférée: Below Breath
Idéal pour: ceux qui lisent des contes pour enfants qui parlent de dépression.
 


The Franklin Electric - Blue Ceilings
Crédit : LePetitRusse

Blue Ceilings m’est tombé dessus dans le plus creux de l’hiver. C’est du rock fonceur, et meneur, avec une variété d’arrangements qui font passer les 42 minutes du LP à grande vitesse. The Franklin Electric ce sont des gars d'ici qui font une musique qui s'écoute partout en tout temps.

Track préférée: It’s taking you
Idéal pour: une soundtrack de jogging hivernal.