+ Toutes les playlists

Les 8 albums québécois dans notre radar en octobre

Crédit photo : Jean-Philippe Sansfaçon
Les 8 albums québécois dans notre radar en octobre
Beau mois de surprises qui vient de se terminer. Après le tsunami culturel de la rentrée, on s'est fait envoyer une seconde vague d'albums excessivement variés, certains d'artistes déjà bien établis dans leur genre, mais surtout d'autres complètement sortis de nulle part. J'ai huit de ces belles surprises ici-bas. Enjoy.


If It Happenned To Me - GrandBuda

Source : GrandBuda

On l'attendait avec impatience et GrandBuda ne déçoit pas. On a eu le plaisir d'accueillir ces 17 tracks sur cet excellent album avec certaines collaborations (Naadei) complètement trippy. Imaginez le petit frère de Kaytranada et High Klassified qui n'a rien à leur envier. Des sonorités variées, de l'électro, du hip-hop, de la guitare, des échantillons parfois dark et certainement dope. Chapeau.

Track préférée : Away Too Long
Idéal pour : geuler des verses dans ton char les fenêtres ouvertes.

Fabulation - SHPIK


J’ai développé la semaine passée un crush majeur sur le trio jazz qui en est à son tout premier album studio. Ça faisait longtemps, longtemps, longtemps que j’attendais un band jazz comme SHPIK : de quoi de contemporain, mais qui puise aux sources du jazz, de simple, mais pas dénudé, de cérébral, mais pas fatiguant. J’suis comblé. Si l’album vous parle, assurez-vous d’aller les encourager le 11 novembre au lancement l’Espace Custeau du Gesù.



Track préférée : Mastoc
Idéal pour : une soirée en tête-à-tête avec son système de son.


No One Changes OvernightSan James

San James, c’est l’univers musical de Marilyse Senécal : un paysage féérique décoloré à l’acide, situé quelque part entre la pop et le jazz. Backée par un solide backup de collaborateurs, on a non seulement droit à une belle voix mature et versatile, mais aussi des textures musicales nuancées et drôlement variées pour ce petit EP d’à peine 20 minutes.



Track préférée : In the End
Idéal pour : fredonner sous la douche en se prenant pour Adèle.


Vertige - Balmoral
Crédit : Michel Beaudoin

Vertige, c’est Syd Barrett en speed dating avec Malajube; c’est une courte aventure rendue un peu pompette par le désir soudain et magnétique. C’est quatre morceaux qui parlent d’amour, d’ivresse et… ben oui, de vertige.

Track préférée : Au bout du monde.
Idéal pour : tous ces nouveaux couples qui se bouffent la face sur les bancs publics.


La saisonVan Carton
 
Source : Van Carton

La saison est le fruit d’un long travail de composition de Guillaume Monette, alias Van Carton. C’est un rythme lent, des drones très texturés et un résultat agréablement répétitif. Une belle soundtrack pour la lumière grise de novembre.

Track préférée : Au nom d’une femme
Idéal pour : n’importe quelle situation à 3AM.


Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s'arrêter - Antoine Corriveau
 

Tous les ans, au Québec, on a toujours cette petite poignée d’albums qui sortent et qui nous font nous arrêter un moment, en restant silencieux, pour ensuite nous faire monter en soi cet intense et palpable sentiment de fierté. Un diamant brut. Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s'arrêter est le troisième album d'Antoine Corriveau et fait partie de cette petite liste d'exception.

Track préférée : Les trous à rats
Idéal pour : aller se perdre dans le bois.


Long JeuKNLO
 
Source: 7iemeCiel

KNLO, un de nos OG préférés d’ici, a été entendu sur je-sais-pas-combien de projets musicaux et a profondément influencé la scène hip-hop québécoise. Mais il n'avait jamais osé l’album solo. Jusqu’à maintenant. Long Jeu débarque avec un son qui mixe le maintenant avec le avant, le tout entrecoupé de quelques apparences de ses patnais d’Alaclair. On a même un court-métrage en guise d’apéro.

Track préférée : Merci
Idéal pour : une gang de b-boys & de b-girls avec une boombox qui joue L’Église à tue-tête.


P.o.P (Pacific Ocean Park) - Le Couleur
Y’a quelque chose de doublement libérateur à danser sur un des nouveaux bangers de l'année qui porte les teintes des sons de notre enfance. P.o.P est le deuxième LP du band synthpop Le Couleur et nous embarque dans leur délire très propre de 90s et de house. De quoi me faire danser dans mon appart pour le reste de l'automne.

Track préférée : Premier Contact
Idéal pour : les lates-nights sur une terrasse chauffée de la Maine.