+ Toutes les playlists

Facebook s’attaque à Kijiji avec sa plateforme de petites annonces

Crédit photo : Facebook
Facebook s’attaque à Kijiji avec sa plateforme de petites annonces
Facebook élargit sa plateforme à la vente d’objets. En effet, le réseau social le plus fort du monde a lancé dernièrement son propre service de petites annonces.

Kijiji n’a qu’à bien se tenir.

Facebook se lance donc dans les petites annonces avec Marketplace. L’application n’est pour l’instant disponible que sur cellulaires, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Son champ d’action devrait toutefois s’élargir d’ici quelques mois et la plateforme sera présente également sur les ordinateurs très rapidement.

De plus en plus de monde vendent via Facebook, selon Mary Ku, responsable produit sur le projet. 450 millions de personnes par mois vendraient leurs biens ou créations soit à travers des groupes, soit directement sur leurs pages. Source
 

Visuellement, Facebook a décidé de faire dans la simplicité avec Marketplace. Une photo du produit à vendre, un texte descriptif, votre prix et le tout est en ligne, tout cela dans un environnement épuré. Par rapport aux autres plateformes, l’utilisateur gagne beaucoup de temps, car il n'y a pas de compte à créer ni d’informations supplémentaires à fournir, tout passe par votre compte personnel Facebook, c’est aussi plus de sécurité.

Pour ce qui des acheteurs, Facebook met à profit tout son arsenal de ciblage. La plateforme proposera toutes les annonces susceptibles de vous intéresser en fonction de vos centres d’intérêt. Pour ça, on peut faire confiance à M. Zuckerberg.
 
Facebook s’attaque à Kijiji, mais va surtout faire du mal à Craigslist qui, après 10 années de Smartphone, ne possède toujours pas d’application mobile. La communication semble aussi beaucoup plus rapide avec Marketplace puisque l’application passe par messenger plutôt que par courriel comme les autres sites.

La plateforme Etsy risque elle aussi de subir le virage commercial de Facebook. Beaucoup d’artisans possèdent déjà une page Facebook pour exposer leurs créations. À partir du moment où Facebook offrira un moyen de paiement en ligne, il y a fort à parier que la plupart des gens ne perdront plus leur temps à gérer 50 comptes différents. La tendance devrait naturellement pencher vers la plateforme qui s’adresse au plus grand nombre. Le géant ne cache d’ailleurs pas ses ambitions d’aller taquiner les plus grands comme Amazon et même Ebay. Source

Sky is the limit!
 

On a constaté un lancement un peu hasardeux de la part de Facebook, la semaine passée. C’est pourtant la deuxième tentative pour cette plateforme. En 2007, l’équipe de Mark Zuckerberg avait tenté un lancement pour le même type d’offre déjà baptisée “Marketplace”. Résultat : échec. Peut-être dû à un manque de visibilité?

Cette fois-ci, le service s’est vu dès son lancement détourné par beaucoup d’annonces de vente de produits illicites en tout genre, drogue, armes à feu et services de prostitution. Une publication proposant un enfant à vendre a même été retweetée mercredi passé.

#Darkweb.

Pour ce deuxième lancement de Marketplace ce n’est pas la visibilité qui aura manqué à la plateforme. Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en!

Source des infos : lemonde.fr