+ Toutes les playlists

Un webmagazine québécois veut démocratiser le fitness

Crédit photo : Montage photos Facebook FD Fitness
Un webmagazine québécois veut démocratiser le fitness
Ce n’est pas censé coûter des centaines de dollars, se sentir bien dans sa peau. Exit les services d’entraînement à 150 $ de l’heure. Démocratisons le bien-être.

Plans d’entraînement et de nutrition, information, séances de questions en direct sur Facebook; c’est là l’offre du webmagazine FD Fitness pour la somme de 10 $ par mois.

«Mon but, c’est que tu n’aies plus besoin directement d’un entraîneur», statue Félix Daigle, fondateur de FD Fitness, rencontré par Ton Barbier dans ses bureaux à Saint-Lambert.

Lancé en mars dernier, le magazine FD Fitness, autosuffisant et donc dénué de toute publicité, compte 1200 abonnés à l’heure actuelle, avec un taux de rétention de 99 % d’après Félix Daigle. Dopé – ‘scusez-la – par une forte demande, le mensuel en ligne a gonflé son contenu de 15 à 39 pages au cours des derniers mois.

Les membres ont accès à du contenu exclusif sur l’entrainement, l'alimentation et le fitness en général. Un total de quatre vidéos par mois sont présentées pour traiter de différents sujets, dont deux qui expliquent et démontrent les programmes d'entrainement pour femmes et hommes, est-il écrit sur le site de FD Fitness.
 

«Tout le contenu est fait par nous-mêmes et des articles sont écrits par nos nombreux collaborateurs experts, explique fièrement Félix Daigle, évoquant des partenaires comme Daphnée Dion, auteure du banc d’essai du webmagazine; Sophie Côté, nutritionniste certifiée; ou encore Vincent Comtois, copropriétaire d’ATP Lab et référence dans le domaine de l’entraînement et de la nutrition au Québec.

«Ça, c’est en plus des programmes d’entrainement complets disponibles en téléchargement, l’accès au groupe privé Facebook pour un partage de contenu exclusif supplémentaire, ainsi que des séances en direct réservées uniquement aux abonnés.»
Félix Daigle, fondateur de FD Fitness Consultant
Source : Facebook FD Fitness

J’entretenais une certaine dose de scepticisme au sujet du FD Fitness avant de rencontrer Félix Daigle, concevant que le magazine ne puisse au mieux servir que de supplément à un programme d’entraînement complet. Mais ces séances hebdomadaires en direct, d’une durée de 30 minutes les dimanches soirs, permettent au bachelier en kinésiologie de répondre aux questions des membres instantanément.

En fin de compte, vous payez 10 $ et avez pratiquement accès aux mêmes services qu’en déliant votre bourse pour un entraîneur personnel. Un autre avantage : Félix Daigle est en train de créer une communauté tissée serrée, dans laquelle les abonnés s’entraident et se motivent.

«C’est comme un crossfit virtuel, c’est intense! rigole l’entraîneur, fier de voir les quelque 900 membres de sa communauté interagir avec tant d’implication. Les gens s’abonnent pour l’entraînement, d’autres pour les recettes, d’autres pour les vidéos. Tout le monde a sa raison. Le gens veulent faire partie de la communauté FD Fitness.»

Un noble objectif

J’ai l’air d’être en train d’écrire un publireportage.

Non. Je trouve vraiment important ce qu’a entrepris Félix Daigle.

De ma vie, jamais je ne me suis senti à l’aise sans t-shirt. Je n’ai jamais aimé me baigner. J’ai déjà pleuré en me regardant dans le miroir. Et j’ai toujours été réfractaire à l’idée de recourir aux services d’un entraîneur, principalement à cause des tarifs parfois dissuasifs.

«Quand j’étais jeune, j’étais en gros surplus de poids, ma famille était plus artistique que sportive, m’a raconté Daigle. À 16 ans je me faisais un peu niaiser à l’école, j’avais zéro conscience jusqu’à ce que ça me frappe au visage. J’ai commencé à faire du sport et à avoir une meilleure confiance en moi. Aux études en histoire, je travaillais dans un gym et j’ai réalisé que la connexion que j’avais avec les gens me nourrissait davantage.

«J’ai des gens qui me pleurent au visage parce qu’ils n’osent pas ouvrir la lumière dans l’intimité avec leur chum ou leur blonde. Ça choque. Je veux aider! Je me suis trouvé une psychothérapeute avec qui je travaille toutes les deux semaines pour mieux aider ces gens.»

Alors, les gens, laissez-vous aider. Si vous avez besoin vraiment besoin d’un programme personnalisé, FD Fitness vous offre quand même la totale : évaluation, plan d’entraînement, programme de nutrition pour une somme variant entre 120 et 280 $ selon vos besoins, sans contrat.

Reste que le webzine FD Fitness vaut probablement quand même la peine d’être testé.

Rendez-vous au FDFitness.ca pour vous abonner.