+ Toutes les playlists

Kid Cudi et la dépression: on a tous quelque chose à apprendre

Crédit photo : Kid Cudi / Facebook
Kid Cudi et la dépression: on a tous quelque chose à apprendre
Vous avez probablement vu passer sur les médias sociaux cette semaine le texte que Kid Cudi a publié sur sa page Facebook. Un texte fort en émotions qui révèle son anxiété et sa dépression. Un texte qui tombe à point durant la Semaine nationale de la santé mentale (Mental Illness Awareness Week). Ce texte-là m’a complètement chamboulé.



Premièrement, parce que ça prend énormément de courage de publier un texte comme le sien, aussi personnel, vrai et profond. Deuxièmement, parce que ça nous porte à réfléchir sur nous-mêmes et la société dans laquelle nous vivons. Une société où on prône le positivisme comme un idéal, une religion auquel il faut s’adhérer pour voir la vie en rose. 

Mais l’être humain peut-il vraiment être constamment positif? On ne va pas se le cacher, quand on ne va bien pas, on ne va pas bien. Le texte qu’a publié Kid Cudi m’a étrangement remis en question : est-ce que je suis aussi positif que je le laisse paraître auprès de mon entourage? Est-ce un mécanisme de défense qui, inconsciemment, a été mis en action parce que tout ce qu’on voit dans la vie est A-OK? Peut-être sommes-nous tous enclins à être atteints par une maladie mentale? Faut se dire que l’être humain (et sa pensée) est un moteur assez puissant pour overthinker les choses, trop penser et au final, angoisser. 


« J’ai l’impression que mes amis vont m’abandonner »
« J’ai l’impression de ne pas être assez performant au travail »
« Je ne suis pas à la hauteur »

Ces phrases qu’on se répète dans la tête, tout en gardant le sourire juste parce que…

Voici une partie de ce que Kid Cudi a écrit sur sa page : "I simply am a damaged human swimming in a pool of emotions everyday of my life. Theres a ragin violent storm inside of my heart at all times. Idk what peace feels like. Idk how to relax. My anxiety and depression have ruled my life for as long as I can remember and I never leave the house because of it. I cant make new friends because of it. I dont trust anyone because of it and Im tired of being held back in my life. I deserve to have peace. I deserve to be happy and smiling. Why not me?" Right on Mescudi.

Personnellement, il y a des situations qui font en sorte que je ne suis pas moi-même, où je me renferme. Pourtant, j’ai toute la volonté du monde d’être « out there », de rencontrer de nouvelles personnes et de vivre des choses lifechanging. Être un jeune homme de la mi-vingtaine à Montréal, ce n’est pas facile. Ce n’est facile pour personne. Et essayer d’être une personne meilleure, ça peut être épuisant à la longue. Un moment donné, tu te perds dans un tourbillon de joie, tristesse, d’excitation, d’angoisse, d’euphorie… Tu te perds avec toi-même.


En scrollant dans son feed Instagram, Facebook, Snapchat et en voyant tous ces gens heureux d’être heureux et vivant le bonheur à l’extrême, ça te porte à réfléchir : « S’tu moi le problème?! ». Peut-être, peut-être pas… Je dirais que c'est un mélange de tout. On se montre sur nos plus beaux jours sur les médias sociaux, mais en réalité on ne sait pas vraiment ce que les gens vivent. Kid Cudi est en la preuve : "Its been difficult for me to find the words to what Im about to share with you because I feel ashamed. Ashamed to be a leader and hero to so many while admitting I've been living a lie."

Je sais que ce billet peut paraître pessimiste, mais ce n’est pas ça le but. Kid Cudi a fait un « coming-out » assez intime qui démontre qu’on a peut-être tous un côté un peu plus noir en soi, et qu’il faut en parler pour mieux aller. J’espère qu’il a pu ouvrir les yeux à certaines personnes qui ne savent pas tout à fait ce qui se passe dans le tourbillon de leur pensée. 

Je ne me prétends pas psychologue, mais je peux dire que ce n’est pas facile de vivre avec une maladie mentale, que ce soit à grande ou petite échelle. On sort moins, on voit moins les gens qu’on aime, on pense plus, même trop. Certains diront que c’est un manque de confiance en soi. Certes oui, mais ça va plus loin que ça.

Toi, ça va-tu?
 
 

Aide et ressources

Des ressources sont disponibles pour obtenir de l’aide ou pour avoir plus d’information sur les troubles de l’humeur :