+ Toutes les playlists

La distinguée Lunetterie Générale ouvre les portes d'une première boutique

Crédit photo : Lunetterie Générale
La distinguée Lunetterie Générale ouvre les portes d'une première boutique
Quand on achète du haut de gamme, on ne veut pas payer que pour une marque.

On veut un produit supérieur, de la durabilité, de l’esthétisme, du confort, un service impeccable et un chausson avec ça.

Lunetterie Générale prend le pari de satisfaire tous ces critères.

Ce fabricant-distributeur de montures commercialise des marques avant-gardistes telles que la Sud-Coréenne Gentle Monster et la Parisienne Peter & May Walk, ou encore les grands lunetiers traditionnels que sont la Française Lesca et la Japonaise Boston Club, prisés sur le marché du fait à la main.

Le 8 septembre dernier, au terme d’un long processus au cours duquel rien, mais alors absolument rien n’a été laissé au hasard, Lunetterie Générale, née à Asbestos en 2012 de l’union de deux colocs et meilleurs amis universitaires qu’étaient – et que sont toujours – Julien Couture et Alexis Martel, a ouvert sa première boutique physique à Sherbrooke lors d'un lancement présenté par Veuve Clicquot.

Source : courtoisie Lunetterie Générale

«À force de voyager et de rencontrer d’autres marques dans les salons et les lancements, plusieurs nous ont approchés et voyaient en nous d’excellents influenceurs et partenaires de distribution, m’a raconté Julien Couture. Nous faisons les salons de l’optique de New York, de Paris, Milan, et nous sommes à l’affût de tout.»

Lunetterie Générale priorise cependant sa collection maison en collaboration avec Tommy O’Gara, connu dans le milieu pour son travail en coulisses des marques Dita et Thom Browne.

«Tommy O’Gara travaille en ce moment, notamment, sur la collection Max Pittion, de John Mayer», me souligne Julien Couture. Sa réponse donne l’impression d’un gars qui flash son bling, mais je m’en fous un peu. J’suis fan de John Mayer.
 
Source : Billboard

Un mariage québéco-nippon

Trêve de plaisanterie, parlons du produit. Les pièces d’acétate japonais et de titane, garantes de qualité imbattable selon Lunetterie Générale, se combinent à des devantures de bois faites au Québec.

Et croyez Lunetterie Générale lorsqu'il vous assure un produit haut de gamme. C’est leur mot d’ordre.

«C’est notre état d’esprit parce qu’on aime les choses bien faites et on n’aime pas se lever le matin pour vendre du médiocre ou des demi-vérités. J’entends déjà des détracteurs nous fustiger le contraire, mais les meilleures montures ne sont pas faites en Italie, mais au Japon avec de l’acétate japonais.

«Pour devenir une référence haut de gamme en lunetterie, il faut d’abord reconnaitre ses forces et ses faiblesses. C’est pourquoi nos montures en acétate sont entièrement fabriquées au Japon. Et c’est mieux ainsi. L’expertise des Japonais en optique ne date pas d’hier et leur qualité est reconnue mondialement. Ça devient une lubie de croire que nous pourrions faire mieux qu’eux.»

Un des produits Gentle Monster de Lunetterie Générale
Source : courtoisie Lunetterie Générale

 
L’ouverture de la boutique permet à Lunetterie Générale de mieux mettre en marché cette collection de «calibre mondial», en partenariat avec la boutique de mode Glori.us au centre-ville de Sherbrooke, rue Wellington. C’est un «shop in shop», m’expliquer Couture.

Lunetterie Générale a choisi Sherbrooke en sachant qu’en sa qualité de ville étudiante qui grouille de 30 000 nouvelles paires d’yeux milléniaux, la municipalité offre un vert marché qui ne demande qu’à être exploité.

Trop loin pour vous, Sherbrooke? N’ayez crainte, même si le lunetier ne compte pas ouvrir de boutique à Montréal, conséquence de la distribution aisée chez des détaillants exclusifs dans la métropole.

«À la base, nous sommes un fabricant-distributeur et on vend surtout dans des boutiques et points de vente à Montréal, Toronto et Vancouver.

«Mais vendre nos montures à notre communauté régionale en Estrie devenait complexe alors, à la demande générale, on a ouvert un point de vente à Sherbrooke. Mais que ce soit clair, on ne veut pas devenir une nouvelle bannière. Si nous en ouvrons d’autres, ce sera pour communiquer notre essence de marque sous forme d’expérience réelle, dans quelques grandes villes cosmopolites seulement.»
La boutique mode Glori.us à Sherbrooke
Source : courtoisie Lunetterie Générale

26 ans seulement...

À l’époque de leur séjour à l’Université de Sherbrooke, Julien et son associé ne se distinguaient qu’en très peu de choses des autres étudiants un peu rêveurs. La différence entre eux et nous, simples badauds, c’est qu’ils ont embrassé une idée, un rêve qu’ils ont chéri jusqu’à le transformer en une réalité commerciale enviable.

Lunetterie Générale, c’est la progéniture de deux jeunes entrepreneurs, exemples de succès à seulement… 26 ans chacun.

«On aimait changer le monde avec désinvolture en buvant un bon café ou du bon scotch dans notre salon de 4 et demi, mais à partir du moment où l’idée nous est apparue, nous sommes tombés en réelle mission entrepreneuriale. Nous étions à brainstormer des pages et des pages d’idées jusqu’au lever du soleil.»

Vous vous douterez bien que Couture et Martel n’ont pas atteint leur but en criant ciseau! Lunetterie Générale a profité de l’investissement de 1,2 million $ provenant de fonds privés, certes, mais aussi gouvernementaux.

«Il a fallu convaincre plusieurs partenaires financiers de croire en notre business et que notre start-up avait un fort potentiel, a raconté Couture, sans toutefois préciser l’origine exacte des investissements. Pour nous, créer une grande marque de luxe fabriquant un produit à forte valeur ajoutée dans une petite région atypique comme Asbestos et se comporter avec notre produit comme les grandes maisons de mode, c’était une pensée d’outsider et ça nous semblait rassembleur.»

Le jeu en vaut-il la chandelle? S’agirait de se rendre au magasin de Lunetterie Générale pour y voir clair.
Source : courtoisie Lunetterie Générale

Lunetterie Générale en bref

- Lunetterie Générale, c’est 2 000 montures uniques, dont plus de 500 en magasin, issues de cinq marques.

- La marque éponyme Lunetterie Générale sera lancée à l’automne.

- Opto-Réseau est le partenaire de service ophtalmique pour la boutique Lunetterie Générale, pour examens de la vue et verres de prescription.

- La gamme des produits de Lunetterie Générale se situe entre les 300 et 1000 $. «Pour ce qui est de la fibre patriotique, nos montures Lunetterie Générale portent toutes le sceau Québec pour les gens d’ici et/ou Canada, pour ceux de Toronto, Vancouver, etc. Celles-ci varient de 450 à 900 $», précise Julien Couture.