+ Toutes les playlists

Le «Osheaga» de la bière, c'est à Chambly que ça se passe!

Crédit photo : Gabriel Houle
 Le «Osheaga» de la bière, c'est à Chambly que ça se passe!
Je n’étais encore jamais allé à Chambly, mais j’avais déjà beaucoup entendu parler de son festival Bières et Saveurs. Dans mon domaine, quand le 1/3 de ton entourage est composé de «tripeux» de bières, c’est juste normal d’entendre parler d’évènements brassicoles au travers des conversations. Par contre, pour celui-ci, c’était différent. Au fur et à mesure que l’évènement approchait, je constatais l’intérêt s’intensifier exponentiellement à travers mon entourage pour cet évènement. C’est ainsi que j’ai compris que : c’est à Chambly que les choses se passent!

Avant même d’arriver sur les lieux, j’ai pu constater le bon nombre de voitures, cyclistes et piétons qui se dirigeaient tous vers une même direction. On aurait dit que c’était encore la St-Jean-Baptiste, mais juste à un seul endroit.

Crédit photo: Gabriel Houle

Rendu sur place, sans connaitre la ville ni l'endroit, j’ai pu me diriger aisément vers l’évènement en suivant le mouvement de masse. Passé l’entrée du site, j’ai eu une impression de déjà-vu. Une impression qui perdurera tout au long de ma journée : «C’est le Osheaga de la bière!» que je me disais. Du monde partout, de la musique partout, des gens habillés spécialement pour l’occasion avec des «outfits» pas possibles, des prestations artistiques, de la boisson… et tout ça au milieu des arbres! Je me sentais dans mon élément, mais en mode brassicole.

Kilts de Léo Archambault, David Paquette et Jérémie Dumont Grant
Photo: Gabriel Houle

Les activités sur place sont assez variées. L’accent est mis sur les kiosques de bières, mais une quantité d’ateliers, conférences et activités sont accessibles, autant pour les jeunes que pour les vieux. Il était d’ailleurs possible de visiter le Fort-Chambly lors de l’évènement (alias le même fort que sur les étiquettes de la Blonde et la Blanche de Chambly de Unibroue). À l’intérieur des fortifications, une armée d’enfants se mettait dans les bottes des premiers colons alors que les adultes pouvaient déguster une bière d’épinette élaborée « comme dans le temps » tout en visitant le musée intérieur.
 
Crédit Photos: Gabriel Houle (aka. le gars « un peu feeling » sur la droie)

Maintenant, parlons bières! Il y avait 64 brasseries qui offraient leurs produits et, même après avoir fait le tour du site trois fois, je suis parvenu à en louper quelques-unes sur mon radar. Donc voici tout de même une courte liste de bières que j’ai pu essayer en plus de mes impressions :
  1. La Farm Table - Patersbier par Beau’s All Natural Brewery : Nez intense de pain frais et essences légèrement poivrées. Au goût la levure est bien présente et les saveurs sont
    sensiblement identiques au nez. Une bière blonde douce d’inspiration belge assez typique. 
     
  2. La 8ième Jour par Microbrasserie Charlevoix : Des effluves d’agrumes et un goût semblable à celui de la tire-éponge et de la canne à sucre. Certaines bouteilles, dont celle-ci, n’étaient pas affichées sur les tableaux des kiosques dus à leur rareté. (Petit truc pour les prochaines fois : Gardez l’œil ouvert sur les produits posés sur les comptoirs et les frigos au fond des kiosques!) 
     
  3. Sang De Lutin par Broue Pub Brouhaha : Dégage des arômes de gâteau Reine-Élizabeth. Goût de canneberge et notes de clous de girofle. Ma plus belle découverte de la journée! 
     
  4. Bières Et Saveurs 2016 par Brasseurs du Monde : Bière officielle de l’évènement, on nous présente ici une Pale Ale infusée au chanvre et au thé vert, on y retrouve donc exactement les saveurs de ces deux éléments dans le produit, en plus d’une douce amertume et d’une mousse généreuse.
Bref, je pourrais vous parler encore longuement du festival Bières et Saveurs, de sa bouffe, de ses bières et de son monde, mais je préfère vous garder des éléments de surprises pour quand vous irez vous-mêmes lors de l’édition 2017!

Santé!
 
Crédit photo: Gabriel Houle