+ Toutes les playlists

Auguste Piccard, pionnier acharné et téméraire

Crédit photo : Hennessy
Auguste Piccard, pionnier acharné et téméraire
Nous avons déjà mentionné le petit-fils Bertrand Piccard et ses exploits avec le Solar Impulse, ainsi que son illustre père Jacques Piccard et son voyage au plus profond de l'océan. À l'origine de cette famille d'aventuriers qui cherche toujours à se dépasser, pour le développement et la recherche scientifique, pour l'avancement de l'humanité, et non pour leur propre gloire, se trouve leur grand-père, Auguste Piccard, né à Bâle le 28 janvier 1884 et mort à Chexbres le 24 mars 1962 (à 78 ans). Cet érudit est un physicien, un aéronaute et un océanaute suisse ayant accompli des prouesses remarquables.

Il est en effet l'un des premiers inventeurs de sous-marins en eau profonde, les bathyscaphes, établissant les premiers records de plongée. Il aidera son fils Bertrand Piccard dans l'élaboration du Tierse, qui emportera celui-ci vers son propre record inégalé en 1960.

Mais bien avant d'explorer les fonds marins, ce qui intéresse le pionnier des Piccard, c'est l'altitude.

Grand scientifique, il publie ses premiers travaux de recherche dès 1904 alors qu'il est étudiant à l’université de Bâle. En 1910, alors ingénieur diplômé, il obtient son doctorat, à la veille de la Première Guerre mondiale. Lors de celle-ci, il sera enrôlé dans l'armée suisse à titre d'auxiliaire dans la troupe aéronautique suisse, avec son frère Jean.

Dès la fin de la guerre, il est nommé professeur de physique à l'Université libre de Bruxelles en 1922 et y réalise les premiers essais de vols stratosphériques en ballon libre.

C'est à partir de là que tout devient vraiment intéressant.

En 1929, Auguste Piccard développe un projet dont le but consiste à explorer la stratosphère en ballon à gaz. Ils construisent une cabine prévue pour accueillir deux aéronautes ainsi que l'équipement scientifique pour leur expérience.
 

Le décollage a lieu à Augsbourg, le 27 mai 1931. Le départ est prévu pour 5h30, juste avant le lever du soleil, mais, à la suite d'une erreur, le ballon part à 4h00, peu de temps après qu'Auguste Piccard et son coéquipier Paul Kipfer aient embarqué.

Tout commence à déraper à partir de là. L'appareil à oxygène a été endommagé pendant la nuit et ils doivent le réparer. De plus, un orifice a été déformé lorsque la cabine a subi des dégâts durant la nuit. Celle-ci n'est plus étanche et perd l'oxygène nécessaire à leur survie dans la stratosphère. À 4h25, moins d'une demi-heure après leur décollage, ils sont déjà rendus à 15 500 mètres d'altitude. Ils n’ont pas le temps de faire beaucoup de mesures durant l'ascension à cause des différents problèmes techniques rencontrés. Mais, ils réussissent tout de même à entrer dans la stratosphère. Ils sont les premiers êtres humains à se rendre aussi haut et à voir la courbure terrestre. Ils peuvent enfin débuter leurs études scientifiques. L'air est limpide, calme et le ciel est bleu foncé, tirant vers le violet. Ils ajustent leur altitude à environ 16 000 mètres (le record sera homologué à 15 781 mètres).

À 6h35, un autre problème technique survient. Une commande est coincée. Celle-ci devait leur permettre de redescendre en libérant de l'hydrogène. Elle est coincée à cause d'un cordage qui aurait dû être libéré au décollage. Les deux scientifiques doivent attendre la nuit que la température baisse, afin de redescendre. Plus tard, c'est le système qui devait permettre de réguler la température à l'intérieur de l'habitacle qui tombe en panne, et la température monte dangereusement. Ils risquent la déshydratation, puisqu'ils ont emporté trop peu d'eau.

À 21h00, après 17 heures de vol, ils finissent par atterrir sans danger à 1 950 mètres d'altitude, sur le glacier de Gurgl, près de Sölden en Autriche. Après une nuit passée près de la nacelle, ils rejoignent les habitants du village partis à leur recherche. Leur retour à la civilisation est triomphal.

Auguste Piccard reçoit la Légion d'honneur pour ses exploits.

Cet exploit ne sera que le premier, et le plus marquant, qui permettra de forger la légende d'Auguste Piccard et de son illustre famille. Tous chercheront à leur manière de repousser les limites du possible pour l'avancement scientifique en mettant parfois même leur vie en jeu.