+ Toutes les playlists

Mes 7 conseils pour les milléniaux de demain

Crédit photo : startupstockphotos.com
Mes 7 conseils pour les milléniaux de demain
Parce que j’ai commencé à travailler très jeune dans la vie. J’ai su, avec beaucoup de patience, de persévérance et plusieurs courtes nuits de sommeil, faire ma place dans le marché du travail, et ce, immédiatement après l’université (et même pendant).

C’était tough. Pas très évident. J'ai dû prendre beaucoup de décision à prendre. Des risques. Des échecs. Des surprises. Disons que je n’étais pas autant informé sur le monde du travail qu’aujourd’hui. Avec les multiples articles sur l’entrepreneuriat et l’effet que les milléniaux ont sur les entreprises, j’ai l’impression que c’est plus évident de trouver de l’information de nos jours.


En tout cas, j’avais le goût de dresser une liste de conseils que je pourrais donner à toi, jeune millénial, qui se la coule probablement douce cet été, en vacances, ou qui déjà, travaille, ou est en stage en ce moment, ou même à toi qui vient d’avoir son premier emploi d’adulte.

Le stage 
D’abord et avant tout, fais un stage. C’est là que tu vas savoir où te diriger dans la vie. Parce qu’un cours théorique c’est ben chill, tout à l’air facile. Mais c’est en travaillant concrètement sur un projet que tu réalises si tu fais vraiment quelque chose que tu aimes ou non. En plus, ça va t’ouvrir de nouvelles portes. Je me souviens que mon premier (et dernier) stage, c’était chez Productions J en communications. Je voulais *full* aller en relations publiques. J’ai haï ça! Mais, j’ai touché au marketing et c’est là-dedans que je travaille aujourd’hui. La vie fait bien les choses.
 
Les contacts
On m’a toujours dit que les contacts, c’était bon à avoir. Ce n’est pas nécessairement faux. En fait, avoir des contacts, c’est intéressant quand tu commences, pour te mettre un pied dans une place. Ensuite, tu réalises que c’est ton talent qui compte. Si t’es bon, tu vas être partout. Si t’es moins bon, tu vas aller là où tes contacts sont. Tiens-toi dans les 5 à 7, mais ne te fie jamais à tes contacts. You are the star of your show.
 

Les bébelles
OMG t’as un Mac + Photoshop + une caméra photo + une table de ping-pong + + + … Ça peut être super cool (ça l’est fort probablement). Mais en quoi est-ce intéressant pour ta carrière? Oui, ça rend l’ambiance le fun, mais comme on dit, work hard, play hard, la charge de travail doit être tout aussi intense. Parfois, se faire donner des biens matériels nous donne une illusion qu’on est important. C’est bien le fun les bébelles, mais demande-toi si tu es heureux. (si oui, man profite!!!)
 
Ton bonheur > Le bonheur de tes patrons
C’est évident à dire, mais des fois, on veut tellement plaire, tellement grandir au sein d’une équipe, qu’on perd un peu notre fun et notre nous. Pense à toi avant toute chose. Si tu te lèves le matin et que tu te dis que ça ne te tente pas, t’es probablement pas heureux.
 
Les gens, le plus gros des struggles
L’équipe de travail, c’est le facteur numéro uno qui rend ta job le fun. Sans tes collègues, c’est plate. Mais tu ne dois pas être désillusionné non plus. Comme dans mon dernier point, si tu n’es pas heureux, va-t’en. Tes collègues vont toujours être là, même à l’extérieur du bureau. J’ai eu à prendre une décision difficile de quitter un emploi que j’aimais correct, avec des collègues que j’adorais. C’est difficile, mais t’es pas fait en chocolat.
 
Apprendre, grandir, innover et entreprendre
Une place qui te fait faire quelque chose de nouveau et qui t’amène plus loin dans ta vie et ta carrière, c’est ce qui va te faire grandir, professionnellement et personnellement. Si tu as l’opportunité de travailler dans un endroit où il y a tout ça et que tu es heureux, tu es tombé dans le mille.
 
Prends ton temps
Sois patient. Prends des risques calculés. Ouvre-toi à des opportunités. Parle à du monde. Mais reste toi-même. Connaît tes objectifs et sais ce où tu te vois dans 2, 5, 10 ans. And then, rule the universe.