+ Toutes les playlists

L’impressionnant projet d’avion à énergie solaire de Bertrand Piccard

Crédit photo : Johana Laurençon
L’impressionnant projet d’avion à énergie solaire de Bertrand Piccard
Bertrand Piccard, grand descendant de la dynastie des Piccard, cette famille d’aventuriers hors du commun, est le petit-fils de l'illustre Auguste Piccard, mais il est également reconnu pour ses propres exploits. En effet, ce psychiatre et aéronaute qui porte le titre de saventurier (savant + aventurier) est notamment célèbre pour avoir complété le premier tour du monde sans escale en ballon.
 
Pour ce faire, l’aventurier parvient finalement prendre son envol le 1er mars 1999 de Château-d'Oex (Suisse), suite à deux tentatives infructueuses les années précédentes. Après 19 jours consécutifs, 21 heures et 47 minutes de vol, l’atterrissage se produit le 21 mars à 5h52, en plein désert égyptien. Son tour du monde est donc réalisé après avoir parcouru une distance de 45 755 km sans escale. WOW!

Fort de cet exploit, Bertrand Piccard a déjà en tête un second projet d’envergure : celui de réaliser un modèle d’avion à énergie solaire étant capable de faire le tour du monde sans carburant ni émission polluante.

En fait, ce type d’aéronef solaire existe déjà. Quel est donc le défi ? Être capable de piloter cet avion d'une place pendant plus d’une vingtaine d’heures, même la nuit, sans soleil et source d’énergie. Il s’agit d’un exploit qui n'a pas encore été réalisé et qui est basé sur une technologie encore non développée pour l'époque. Avec son associé André Borschberg et l’aide de l'École polytechnique fédérale de Lausanne, les deux pilotes assurent le développement de l'appareil dès 2003. Chaque élément de l'avion doit donc être pensé, conçu et optimisé pour réduire la masse de l'avion, augmenter son aérodynamisme et réduire sa consommation d'énergie. 
 
 
Never Stop Never Settle

Pour lui venir en aide dans la réalisation de cet appareil, Bertrand Piccard reçoit l'appui de Hennessy. La compagnie de spiritueux dont le mantra est «Never Stop Never Settle» reconnaît le rôle avant-gardiste de Piccard et le côté écologique du projet qui vise à mettre en valeur les sources d'énergie renouvelable. Hennessy aime encourager l'excellence et l'innovation, deux clés indispensables au progrès.

Après quatre ans de tests et de recherches avec un premier appareil décolle pour la première fois en avril 2010 et l’équipe de Bertrand conçoit un second avion intitulé Solar Impulse 2. Celui-ci débute son tour du monde le 9 mars 2015 à Abou Dabi.

Puisque l'appareil a une vitesse d'environ 70 km/h et ne peut être conduit que par un seul pilote, le trajet est prévu pour être effectué en cinq mois, dont vingt-cinq jours de vol effectif d'une durée de trois à quatre jours chacun pour douze escales.

Après huit escales, le 3 juillet 2015, la mission est interrompue à cause d’une panne de batteries qui cloue l'appareil au sol, à Hawaï, pendant huit mois.

Mais cela n'arrête pas le descendant des Piccard. Never Stop Never Settle!

L'appareil est finalement réparé et le trajet est réajusté. Le tour du monde reprend donc le 21 avril 2016. Le 11 juin 2016, l'appareil atterrit enfin à New York. Après une dernière et longue traversée de l'Atlantique, il arrive à l'aéroport du Caire en Égypte le 13 juillet dernier et terminera finalement son tour du monde le 26 juillet à 4h05 heure locale. Son périple de plus d'une année contient 23 jours effectifs de vol et 43.041 km à travers quatre continents.

Après tous ces périples, c'est la fin du projet. Le Solar Impulse est devenu synonyme d'innovation, de persévérance et un modèle d'énergie propre qui offre des opportunités pour un monde meilleur.

Tags: