+ Toutes les playlists

D'où vient l’enseigne de barbier?

Crédit photo : Shedbarbershop
D'où vient l’enseigne de barbier?
Vous êtes-vous déjà posé la question? Quelle est l'origine de cette enseigne de barbier rouge-blanc-bleu qui tourne parfois sur elle-même? Il n'y a pas que les barbiers qui l'arborent devant leur boutique, mais aussi les salons de coiffeurs. Comme vous le savez, il s'agit d'un symbole commercial reconnu dans l'empire anglo-saxon comme signalant au public la présence d'un salon de coiffure pour hommes. C'est principalement aux États-Unis et dans d'autres pays de culture anglophone que cette enseigne est utilisée.

C'est un leg qui date du Moyen Âge aux Royaumes-Unis. À cette époque, les barbiers devaient parfois utiliser leurs instruments à d'autres fins que la coupe des cheveux ou la taille de la barbe. C’était des ouvriers-artisants qui pratiquaient également des saignées (avant, il était courant de saigner des patients qui souffraient de différents maux. Les gens pensaient que le sang qui coulait enlevait les infections du corps…#WEIRD). Les barbiers fournissaient aussi des préservatifs à la population.

Les barbiers pratiquaient également de petites opérations de chirurgie et arrachaient des dents. EH OUI, les barbiers sont les dentistes du passé. On est loin des stylistes qui décolorent les cheveux ou qui font des designs dans les têtes rasées.
 
Le poteau en soi symbolisait le bâton que le patient devait serrer pour rendre ses veines saillantes. Les bandages ayant servi à recueillir le sang pouvaient y être exposés et enroulés, pour sécher ou attirer l'attention. Dégueu? Un peu, on vous l’accorde.

L'enseigne tricolore reprend ainsi de nos jours les trois couleurs : bleu pour les veines, blanc pour les bandages et rouge pour le sang.

On a perdu (une chance) cet historique un peu macabre. Ce n'est maintenant qu'un outil pour signaler la présence d'un barbershop ou d'un salon de coiffure dans les environs.