+ Toutes les playlists

Saute-Moutons offre un trio de sensations fortes sur le fleuve et au Vieux-Port de Montréal

Crédit photo : Sautes-Moutons
Saute-Moutons offre un trio de sensations fortes sur le fleuve et au Vieux-Port de Montréal
Connaissez-vous bien Montréal? On connait les bars et les bons petits cafés qui viennent d’ouvrir, mais quand on y vit, on passe souvent à côté des attraits touristiques de la ville.
 
La semaine passée, j’ai justement sauté à pieds joints sur une activité touristique typiquement montréalaise à sensation forte : le Saute-Moutons, une activité qui existe depuis 1983. Oui oui, vous avez bien lu. Il s’agit de ce parcours en bateau où on va se promener dans les rapides du fleuve Saint-Laurent, pour le plaisir de se faire arroser. Et du plaisir, croyez-moi, j’en ai eu!


Le Saute-Moutons
 
Tout commence donc à 18h pour le Saute-Moutons où on va s’enregistrer. Il y a cinq départs par jour, mais seul le départ de 18h se termine avec un souper au Pub Saint-Paul. Ce repas est inclus dans le forfait trio « Tour du chapeau » qui comprend également une descente en tyrolienne chez MTL Zipline.
 
Le capitaine vient alors parler à notre groupe – avec énormément d’humour, il faut le reconnaitre – des règles de sécurité et de tout l’équipement qu’on va porter sur le dos. Si vous tentez l’expérience, je vous conseille de porter un costume de bain et un bon vieux t-shirt, et non pas une chemise et un complet. Vous serez trempés des pieds à la tête.

Désolé pour les photos floues, mon téléphone était dans un sac Ziploc pour plus d’étanchéité et de protection.
 Crédit : Alexandre Turcotte
 
On enfile donc un gros polar (ou deux si vous être frileux) pour se protéger du froid sur le fleuve. Après, on s’habille dans un onepiece imperméable, on enfile des chaussures faites pour aller dans l’eau, une veste de sauvetage et un dernier imperméable jaune vif. Puis, on s’embarque dans le bateau d’une soixantaine de places.

L’équipement et l’embarcation sont ultra-sécuritaires et les enfants sont les bienvenus. Il y avait même des personnes âgées dans notre groupe.
 

​Crédit : Alexandre TurcotteCrédit : Alexandre Turcotte
 
Quelques explications de sécurité plus tard, on est enfin en route! Je range mon téléphone dans une pochette étanche juste en face de moi ainsi que mes lunettes. Dix minutes plus tard, après une belle ride, on se retrouve dans le coin de Lachine. Les rapides produisent beaucoup de vagues blanches. C’est là qu’on nous explique d’où vient le nom de saute-moutons : on saute les vagues blanches.
 
L’activité consiste à tourner en bateau dans les rapides à la recherche de grosses vagues. Les participants qui ont eu l’audace de s’assoir à l’avant prennent les vagues de plein fouet. L’eau est froide et ça réveille! Aucun mal de cœur, juste du plaisir à monter ici et là. On reçoit des vagues et beaucoup d’eau à notre gauche ou à notre droite.

Crédit : Saute-Moutons

Ce n’est pas du tout épeurant, au contraire. C’est comme faire le Splash à La Ronde, mais à répétition. Après un bon 40 minutes de bonheur à se faire éclabousser, le capitaine fait une série de tonneaux, de vrilles, de 360 degrés et on est déjà sur le chemin du retour, avec un sourire dans la face.
 
L’adrénaline retombe un peu, on enlève nos capuches et on se fait sécher les cheveux dans la brise du retour, toujours fébriles.
 
Crédit : Saute-Moutons

À bon port, on enlève notre équipement. On réchauffe nos doigts un peu ankylosés par le froid dans des bacs d’eau chaude et on va mettre des vêtements secs. Juste avant de partir, on nous offre un excellent chocolat chaud. Ça fait un bien fou.
 
Crédit : Alexandre Turcotte
 
La Tyrolienne de MTL Zipline
 
Cette seconde activité est une nouveauté à Montréal depuis l’an dernier : MTL Zipline, le premier zipline urbain au Canada. Le but est plutôt simple : glisser sur un câble, d’une tour à une autre, tout en survolant le Vieux-Montréal. Un VÉRITABLE bonheur, sérieux!
 
Enfin, pour ceux comme moi qui n’ont pas le vertige et qui aiment la hauteur, vous serez très heureux!
 
Crédit : Alexandre Turcotte

On enfile un harnais à l’aine et à la taille, puis on monte les escaliers jusqu’en haut. Le responsable nous attache, explique les petites règles pour une expérience optimale et on saute dans le vide! Du pur plaisir!
Crédit : Alexandre Turcotte
 
Ensuite, on s’en va essayer le Quick Jump, la nouveauté de cette année. Qu’est-ce que c’est? Aucune idée.
 
J’ai la chienne.
 
On m’explique rapidement qu’il s’agit d’un saut de 80 pieds! C’est en fait le premier système de chute libre urbain au Canada. Personnellement, je n’ai pas du tout peur de glisser tranquillement d’un point A à un point B dans le vide. Mais sauter dans le vide? Honnêtement, oui, je n’aime pas cette idée.
Crédit : Alexandre Turcotte
 
On doit s’installer au bout d’une petite plateforme et le responsable actionne le levier qui nous fait tomber.
 
Au début je suis confiant, mais rendu à mon tour, je panique. J’ai encore la chienne.
 
Je veux laisser tomber, mais un groupe de filles m’encourage. Elles sont là pour un enterrement de vie de jeune fille. Elles sont intenses et n’ont peur de rien. OK, je ne peux pas me dégonfler, right?
 
Je prends mon courage à deux mains et j’agrippe la corde. Je tremble. Le responsable fait le décompte : 3, 2, 1 et boum la plateforme lâche au même instant.
 
Je chute!
 
Deux secondes plus tard, j’atterris dans les bras d’un employé qui atténue ma chute.
 
C’ÉTAIT VRAIMENT LE FUN!

J’ai un high d’adrénaline. Je réalise que j’avais plus peur de l’inconnu que du saut.

«C’était le fun Alex?», me demande l’organisateur.

«Oui, vraiment moins pire que ce que je pensais!»

«Tu veux le refaire?»

«Euh… OUI!»

Et j’étais reparti pour un second saut, sans peur et avec plein de plaisir.
 

Pub Saint-Paul
 
Crédit : Pub Saint-Paul

Dernier arrêt pour relaxer avec une bonne petite bière après toutes ces aventures: Le Pub Saint-Paul, une institution dans le Vieux-Montréal. On s’assoit près de la fenêtre, avec une magnifique vue sur le Vieux-Montréal et le Vieux-Port. On nous apporte une soupe, une bonne bière et des chips. La réservation et le choix de notre repas se sont faits directement avec l’équipe de Saute-Moutons, on n’a rien d’autre à faire que relaxer, laisser l’adrénaline retomber et reparler sans cesse de notre aventure, tout en dégustant notre repas.
 
Crédit : Alexandre Turcotte

Pour ma part, j’ai commandé l’excellent poulet BBQ accompagné des délicieuses frites du Pub Saint-Paul et d’une salade Caesar. Quant à mon beau-frère, il a commandé le steak, mais on aurait également pu prendre la lasagne.
 
Crédit : Pub Saint-Paul

L’ambiance du lieu merveilleusement pittoresque est idéale pour relaxer tranquille après une soirée mouvementée. On y retrouve une table de pool, de grosses fenêtres, des serveurs très à l’affut et sympathique.
 
Crédit : Pub Saint-Paul
 
L’équipe de Saute-Moutons nous a rejoints un peu plus tard et on a pu parler avec le capitaine Éric Gervais, qui nous a jasé de son expérience d’une trentaine d’années au sein de Saute-Moutons. Il nous a aussi expliqué le fonctionnement des turbines du bateau qu'il conduit et de l’historique très intéressant de la compagnie.
 
Vous voulez vivre la même expérience? Je vous le souhaite! Et on a même organisé un concours pour gagner le forfait «Tour du chapeau» pour une 1h de Saute-Moutons, une participation aux installations de MTL Zipline et un bon repas réconfortant dans la bonne ambiance qu’offre le Pub Saint-Paul. Remplissez le formulaire du concours ici du 21 juin au 5 juillet et le/la gagnante sera contacté(e) avec les détails pour récupérer son prix.
 
Amusez-vous bien dans les vagues!
 
Le concours a pris fin le 5 juillet 2016 à 16 h (HE). Les gagnants ont été sélectionnés.