+ Toutes les playlists

Éric Salvail et sa zone grise-arc-en-ciel

Crédit photo : Johana Laurençon
Éric Salvail et sa zone grise-arc-en-ciel
Impossible de passer à côté du beau malaise (lol) causé par Martin Matte qui mentionne l'homosexualité d'Éric Salvail lors du Gala des Oliviers.

Je suis tombé aujourd’hui sur un article de Mario Girard dans La Presse Plus. Un texte qui exprime exactement ce je pense. En 2016, ça ne relève plus de la vie privée, il faut le dire, pour monsieur madame tout le monde? Non. Pour le jeune qui n’a plus de repères? Oui.

Ça fait tellement longtemps que je le dis. Toutes les personnalités publiques se doivent de le dire. Point. Surtout dans le cas d'Éric Salvail, celui qui adore patauger dans cette zone grise-arc-en-ciel. Il m’arrive de regarder sa chaîne YouTube et ses émissions. Il fait constamment allusion à son homosexualité SANS LE DIRE et c’est bien là qu’est tout le problème.

Mais de qui a-t-il peur? Des mêmes "matantes" dont Louis Morissette a fait référence sur un ton de vieille fumeuse lors de son discours au Gala des Oliviers? A-t-il peur de perdre la sympathie de ses fans homophobes, qu’on pensait loin loin dans les pays d’en haut, mais qui sont plutôt dans un Hochelaga près de chez nous? Ou bien a-t-il peur de ses quelques fans qui trouvent encore que l'homosexualité ne devrait pas faire partie de l'espace public? Mais comment expliqueront-ils à leurs enfants qu’Éric Salvail, leur idole, est gai…?
 

Source : Hollywood PQ

Mais pourquoi les personnalités publiques devraient-elles le dire?
Elles devraient le dire pour :
  • Le jeune qui est dans un sous-sol en Gaspésie en train d’écouter la télé.
  • Le jeune qui lit tous les commentaires de l’article du Kiss-in dans le Journal de Montréal.
  • Le jeune qui se fait encore battre dans les écoles.
  • Les jeunes qui n’en peuvent plus de se faire traiter de tapette.
  • Toutes les personnes qui vivent de l’intimidation par rapport à leur identité sexuelle

L’envers de la médaille

Je pointe du doigt la collectivité. Pourquoi un artiste ne mentionnerait-il pas qu'il est gai? Parce qu’au Québec, le star-système est un grain de sable comparé à ailleurs. L’étiquette est donc si facile. On s’attendra qu’il porte haut et fort SA cause. Qu’il devienne porte-parole comme un Jasmin Roy. Qu’il se batte pour la communauté. Mais non, pas besoin. SVP, laissez-les tranquilles.

Il faut les laisser faire leur choix de la place qu’occupera une cause (quelle qu’elle soit) dans leur vie publique.

Selon moi :
  • Ne pas le dire, ça renforce les préjugés.
  • Le dire, ça banalise le geste du fameux “coming out”.

Mon message à Éric Salvail et cie

Est-ce qu’on peut, aujourd’hui, en cette journée contre l’homophobie et la transphobie, montrer à tous, et au reste du monde, à quel point c’est banal et normal d’être gai? Fuck la zone grise! La matante n’aura pas le choix de s’adapter.

Vivement la banalisation et la normalisation qu'on passe à autre chose!