+ Toutes les playlists

Quand le paysage sonore devient une Ile: Fog Dreams de Millimetrik

Crédit photo : Jay Kearney Photographe
Quand le paysage sonore devient une Ile: Fog Dreams de Millimetrik
Pascal Asselin, connu sous le nom de Millimetrik, est originaire de la ville de Québec. Implanté solidement dans le milieu musical de la capitale, il a participé à de nombreux projets. Ses propres oeuvres sont un mélange de hip-hop, d'ambiance Lo-fi avec des sonorités très électro. Il est le récipiendaire du prix GAMIQ du meilleur album de musiques électroniques en 2014 pour son dernier projet Lonely Lights. Cette saison, il revient en force avec un 8e album intitulé Fog Dreams chez Coyote Records.
 

Cet album se veut autobiographique du parcours et de la vie actuelle de Pascal Asselin. « Je ne voulais pas éduquer l'auditoire, je voulais leur parler simplement de ce que je vivais. Pour une rare fois, mes titres donnent un indice clair sur mes intentions et ce sera probablement la dernière fois! »

L'album est profond, sinueux comme aucun autre album produit précédemment. On est très loin de la tristesse. Le mélange des sonorités se tourne vers un amalgame de hip-hop, avec des touches de Lo-fi qui font ressortir le son électro très propre à l'artiste. On retrouve aussi une tangente vers le deep house, style dont l'artiste veut se rapprocher de plus en plus. 

Credit Photo : Jay Kearney

Pour s'inspirer de cet album, Millimetrick a eu un entretien avec Chris Mills, un ancien gardien de phare. Le tableau était esquissé, il ne restait qu'à le dessiner. Une vie à travers les brumes, quelques éclaircies ici et là. Il n'en a pas fallu plus à Asselin pour s'imaginer dans ce poste et rêver à une vie solitaire comme gardien de phare.

« Il y a une histoire de fantôme dans ce phare-là. Un homme s’y est enlevé la vie et il fait parfois quelques apparitions gentilles. Monsieur Mills raconte en partie cette histoire dans l’entrevue. » Entretien qui a servi à créer cette pièce.
 
 
Le premier extrait, Port Ellen bass, met en vedette la voix vaporeuse de Maude Audet. Cette chanson raconte l'histoire d'une amoureuse naufragée dans une ambiance inspirée des côtes écossaises d'Islay, d'où le titre du morceau (Port Ellen). La pièce exprime aussi le désir de Millimetrik de gouter le whisky le plus rare et le plus désiré (voir historique).
 

 
L'album compte 10 pièces savamment orchestrées dont la plupart sont instrumentales. Certaines ont été bonifiées par des artistes invités tels que: Frannie Holder (Random Recipe, Dear Criminals) et Mojah alias King Abid (la pièce en est déroutante).

Il a aussi travaillé en étroite collaboration avec aKido (qui collabore présentement aux habillages sonores d'Unité 9). La dernière pièce de son opus, sur laquelle j'ai eu la chance de travailler avec lui, se veut une projection de son prochain son, de ses prochaines productions. Un son et une sonorité plus deep house... Comme si la brume se levait sur le futur et lui dictait sa prochaine lancée.

Je vous invite fortement à découvrir cet artiste de talent et à vous procurer son dernier album qui ne vous laissera pas de glace. Par ailleurs, il est l'artiste invité à C2MTL cette année du 24 au 26 mai 2016. 


Lancements
10 mai au Bleury (Montréal)
En France: le 18 mai au MUDAM (Luxembourg) , 20 mai à La Face Cachée (Metz), le 21 mai à De Gudde Wellen (Luxembourg).