+ Toutes les playlists

DYME, la start-up québécoise qui révolutionnera la nutrition sportive

Crédit photo : DYME
DYME, la start-up québécoise qui révolutionnera la nutrition sportive
Cette semaine, j'ai eu la chance de m'introduire dans le District 3, un «incubateur à startups» situé à Montréal. J'y ai fait la rencontre de Fred Lacasse et Tariq Kaadan qui, avec leur collègue Ashleigh Collins, ont fondé DYME.


L'idée : Pourquoi? Pour qui?


Pour quelqu'un comme moi qui adore le branding, je dois vous avouer que le produit est hyper séduisant. Il s'agit de capsules individuelles de suppléments alimentaires en poudre. Vous versez le contenu du cylindre dans un verre d'eau, de lait ou encore dans votre smoothie préféré, et le tour est joué. «C'est de la nutrition custom portable», comme le disent Fred et Tariq.
 
 

La première force des produits DYME, c'est leur format. Oubliez les immenses barils de poudre de protéines. Inspirés indirectement par Nespresso, les trois entrepreneurs ont voulu créer un produit simple et accessible. «On veut remplacer les gros pots, conçus pour les bodybuilders, par quelque chose pour les gens, pour tout le monde, pour le grand public !», me dit Fred Lacasse.

La deuxième force des produits DYME, ce sont les formules choisies. Vous n'aurez pas à sélectionner la quantité de mélange en fonction de vos besoins ou de votre poids, ou encore de procéder à des mix quelconques. Encore une fois, on est dans le userfriendly à l'état pur : les formules sont préconçues en fonction du workout.

Vous revenez de votre séance de yoga? Vous versez le contenu d'une capsule verte dans votre eau, nommée Fresh Recovery. Vous revenez d'une grosse séance au gym avec votre meilleur ami? Vous choisirez plutôt la capsule bleue, Heavy Hype.

Actuellement, il y a cinq produits dans la collection, qui se prennent tous après le workout. La composition de chacune est différente et adaptée en fonction de l'activité effectuée. Les capsules seront recyclables et biodégradables. On préconisera la vente en ligne, de façon à garder l'expérience d'achat simple et au goût du jour.

Du joueur de rugby de 18 ans à la maman qui fait du hot yoga le jeudi soir, DYME souhaite développer une gamme de produits faite pour tous ceux et celles qui ont un style de vie actif. 

Crédits : DYME
Crédits : DYME


L'histoire derrière l'idée

Ashleigh et Fred ont d'abord eu l'idée des produits DYME dans le cadre de leurs études à la faculté de gestion Desautels de l'Université McGill. Fred me raconte qu'il a longtemps fait du ski de haut niveau et a connu plusieurs blessures. Il a été ainsi sensibilisé à la récupération après l'activité physique intense à tous les niveaux, y compris au niveau nutritionnel. «L'important, c'est pas d'être plus fort, c'est d'être plus fit», insiste-t-il. Puis, rapidement dans l'évolution de l'idée et du branding, Tariq s'est joint à eux.

L'équipe participera ensuite à une compétition de start-up, la Dobson Cup, à l'hiver 2015. Avec leur idée, ils se rendront en finale et gagneront la 2e place. Dans la dernirè étape de cette compétition, pendant leurs examens finaux, les trois entrepreneurs dans la jeune vingtaine passeront un mois complet sur leur projet, budget et mentors à l'appui, pour les aider à perfectionner leur idée.

L'été dernier, le trio a fait son pitch devant l'équipe du centre d'innovation District 3, associé à l'Université Concordia. DYME a gagné sa place. Ils ont ainsi accès à un espace de co-working gratuit au centre-ville, parmi d'autres belles start-ups, du coatching, des cours adaptés et de l'accompagnement pour les prochaines étapes.
 
Crédits : DYME

L'avenir

La fin de semaine dernière, l'équipe s'est rendue à Toronto. Après plusieurs présentations et de nombreuses rencontres, ils ont été sélectionnés. Ils poursuivront le développement de leur idée à l'espace The Next 36. Si le District 3 est un incubateurThe Next 36 est considéré comme étant un accélérateur d'idées. Fred mentionne d'ailleurs que «cela va permettre de faire passer la start-up de projet à business».

Cette occasion d'affaires à The Next 36 est tellement importante et demandante que les trois jeunes entrepreneurs ne pourront pas faire des allers-retours entre les deux villes... Ils déménagent donc en mai à Toronto, afin de poursuivre leur rêve. Ils auront alors du budget, du mentorat, des ateliers et du support pour pousser le tout encore plus loin et procéder à une mise en marché efficace.

En ce moment, les cinq produits de la collection s'adressent au monde du sport et du fitness. Éventuellement, on souhaite s'attaquer au marché du bien-être dans sa globalité et même au secteur de la santé. On réfléchit à des suppléments anti-oxydants, substituts de repas en milieu hospitalier, produits pour le plein air, le milieu militaire, etc. Ils songent même à développer un produit spécifiquement adapté pour la récupération post-opératoire suite à une chirurgie.
 
Crédits : DYME
 
Il y a une nouvelle start-up en ville. Ils veulent révolutionner l'univers de l'alimentation fitness. Leur entreprise se nomme DYME.

Visitez leur site web, faites le fit quiz et inscrivez-vous en ligne pour leur lancement. Vous pourriez être sélectionnés parmi les premiers clients qui pourront tester les produits et donner du feedback à FredTariq et Ashleigh. Vous pouvez également les suivre sur Facebook. On attend leurs produits avec impatience.