+ Toutes les playlists

Retour sur la Fashion Week de Milan: les 7 défilés incontournables

Crédit photo : Facebook de Vivienne Westwood
Retour sur la Fashion Week de Milan: les 7 défilés incontournables
La semaine dernière, la Fashion Week de Milan dédiée aux collections de prêt-à-porter masculin pour l’hiver 2016-2017 a une fois de plus ébloui le monde entier. Milan a fait vibrer les podiums jonglant entre les plus grands créateurs, l'arrivée de nouveaux noms et les grands retours les plus attendus. 

Calvin Klein, Fendi, Bottega Veneta, Marcelo Burlon, Giorgio Armani, Prada, Ermenegildo Zegna… On peut vite s'étourdir par tant de beaux noms. Ton Barbier a sélectionné les 7 défilés qu'il ne fallait surtout pas rater.
 
1. Gucci
Crédit photo: Instagram de Gucci 
 
Dans un style très androgyne, Alessandro Michele, directeur de création de la maison Gucci, nous offre un moment de poésie sur fond rouge. Des matières à couper le souffle, des couleurs chaudes et profondes. L’Italie est à nos portes. 
 
Crédit photo: Instagram de Gucci
 
Les surprises: un jogging so hip-hop des années 80, un t-shirt Snoopy et une broderie « Bowie » au dos d’une veste, comme un ultime clin d’oeil. Pour les plus mordus de mode, la vidéo du défilé est disponible sur le compte Instagram de la marque.

 
2. Calvin Klein 
 
 
La marque sportwear américaine a su encore une fois surprendre son public avec notamment la venue de Cameron Dallas, une star du web adulée des adolescentes du monde entier. Les rues de Milan étaient prises d’assaut par une foule enragée aux cris hystériques et pleurs incontrôlés. Il ne faudrait pas oublier les premiers débuts du mannequin montréalais Alex L'Abbée.
 
 
La marque signée Italo Zucchelli a proposé un défilé cosmique avec des jeux de matière déroutants: ultrabrillant et matière classique se sont mélangés pour un résultat stupéfiant. Bronze, or, et argent, rien n’est trop flash sur les mannequins parfaitement taillés de Calvin Kein.

 
3. Giorgio Armani 
 

Noir, bleu, gris. Toujours à la recherche de l’élégance et du classique. Giorgio Armani propose une garde-robe intemporelle, des vêtements qu’on veut garder toute une vie. Dans cette collection, les femmes étaient invitées à défiler avec les hommes, apportant une touche virile et sensuelle.

 
4. Marcelo Burlon 
 
 
Très connu dans le monde de la mode, mais moins adulé par le tout public, Marcelo Burlon était un des immanquables de cette Fashion Week. Milan était en extase devant le mélange de traditionnel et contemporain que proposait le créateur. 
 

Défilant pour la troisième fois à Milan, l’homme aux mille facettes a ouvert le bal avec sa marque County of Milan, dont les maîtres mots étaient spiritualité et rituels chamaniques.

 
5. Vivienne Westwood
 
Crédit photo: Instagram de homotography
 
Un défilé nommé « Be specific », où l’unisexe règne. Stop au machisme, Vivienne Westwood, flirte avec la féminité, au travers de robes criardes, d’écharpes fleuries, de cheveux longs, de colliers en perles et d’yeux fardés. 
 
 
En regardant la collection sous un autre angle, on remarque beaucoup de matières recyclées, notamment des bijoux fabriqués à partir de capsules de cannette. Puisant son inspiration d’Afrique, Westwood parle d'une leçon d’humilité et de simplicité.

 
6. Roberto Cavalli 
 
 
On attendait son grand retour, Peter Dundas nous l'a offert. Bien que très sophistiquée, la maison Roberto Cavalli a recherché avant tout l’amusement, la simplicité et l’accessibilité.

Moins riche et plus casual qu’à son habitude, Dundas s'est inspiré des tendances des années 60 – 70 qui mettent en scène un dandy à la fois rock star pailleté et hippy bohème. Avec des silhouettes longues et élancées, on retrouve un peu de Bowie et de Gainsbourg dans ces créations. Les couleurs sont réconfortantes, les matières douces. C’est un instant de chaleur qui nous a été offert lors de ce défilé.

 
7. Ermenegildo Zegna
 
 
Crédit photo: Instagram de Ermenegildo Zegna
 

Sans jamais verser dans l’importable, Ermenegildo Zegna, propose des bases plutôt classiques d'une sophistication extrême. 
  
 
Pilati envoie sur le podium des jacquards subtils, des broderies de pierre, des pulls cachemire parsemés de fils d’argents et des laines aux dessins discrets, mais sublimes. On ressort du défilé abasourdi par tant de finesse et d'élégance.