+ Toutes les playlists

Igloofest fête ses dix ans en grand avec Maceo Plex, Jimmy Edgar, Lunice et Bonobo

Crédit photo : Thibault Carron | Igloofest
Igloofest fête ses dix ans en grand avec Maceo Plex, Jimmy Edgar, Lunice et Bonobo
Dix années d’existence dans le paysage événementiel montréalais ça se fête et ça, l'Igloofest l’a bien compris. L’avant-gardiste festival hivernal de musique électronique soufflera en janvier ses dix bougies. Pour l’occasion, les organisateurs ont sortis beaucoup plus que de simples banderoles et ballons colorés. Ils nous offrent le Party Center au grand complet.
 
Du légendaire Maceo Plex au duo italien Tale of Us, en passant par un retour de Michael Mayer et un back 2 back qui s’annonce très gras de la part de Scuba et Jimmy Edgar, cette dixième édition promet de battre des records de visiteurs et de décibels sur les quais du Vieux port!
 
Crédit: Ton Barbier
 
WEEKEND 1 -  Du 14 au 16 janvier

La tâche de briser la glace (t’a pognes-tu?) incombera aux beats résolument trap de nos locaux Ryan Playground et Lunice. Ce dernier, qui boude un peu sa ville natale en n’offrant pas souvent de performance, vient tout juste de sortir un EP qui satisfera les nostalgiques de TNGHT et nous larguera certainement de grosses bombes Kanye-esques. Pour ne pas que nos cages thoraciques se brisent à force de beats lourds, le paisible Bonobo s’occupera de terminer la soirée. Ou bien nous réserve-t-il une performance hard lui aussi?
 

S’enchaîneront ensuite deux journées aux mains du chouchou allemand Paul Kalkbrenner vendredi soir, puis de la favorite de la grande famille Piknic/Igloofest, Mistress Barbara, le samedi soir. Cette dernière sera suivie aux platines par le british Dave Clarke, qu’on ne surnomme pas the baron of techno pour rien.
 

WEEKEND 2 - Du 21 au 23 janvier

Pas trop fatigués de cette première fin de semaine? On espère que non parce que le weekend #2 est à couper le souffle. On commence ça aux mains des Martinez Brothers jeudi soir. Vous serez tentés de vous épuiser immédiatement au son de leur house contagieuse, mais résistez à la tentation. En effet, ça se poursuit vendredi avec le français Rone, suivi d’une performance B2B de Scuba, de retour après une apparition au Piknic, et de Jimmy Edgar, qui a sorti récemment un EP dans un style bien à lui, à cheval entre la techno et le drum n bass. On prévoit déjà que la neige va fondre dans un périmètre d’environ 5 km autour du Vieux Port.
 

Samedi le 23 janvier, quelqu’un chez Igloofest a entendu mes prières : place à l’étiquette Ellum, pilotée par le talentueux Maceo Plex. Son récent EP Solar Sampler a reçu des critiques très mitigées, mais personnellement, c’est un peu pour ses gros beats pas trop compliquées et limites cheesy que j’aime Maceo, car ils sont forts efficaces sur la piste de danse. Pour preuve, ses DJ sets affichent généralement complet et à Montréal, les billets s’envolent en quelques minutes. Ses comparses Odd Parents et Shall Ocin seront également on duty ce soir-là. Pour mieux comprendre l’univers Ellum, écoutez leur récent Boiler Room.
 

WEEKEND 3 - Du 28 au 30 janvier

Pour le dernier weekend de janvier, Mr Oizo nous revient tout droit sorti des boules à mites. J’ai un vague souvenir de l’avoir vu à l'Igloofest il y a quelques années, ou était-ce un autre DJ qui a gratifié la foule de sa désormais légendaire pièce Positif? Dans tous les cas, ça risque d’être bien divertissant.
 

Le lendemain, place à la scène de Détroit avec le mythique Carl Craig et le retour de mademoiselle Heidi. Le premier, véritable pionnier de techno, va enflammer le dance floor avec ses productions sombres et groovy, et son catalogue infini de remix. La talentueuse La Fleur se produira le même soir sur la deuxième scène de l’Igloofest. Sa pièce Arms Around a d'ailleurs été remixée par son compagnon d’affiche et le remix est désormais plus joué que l’originale. On finit le weekend avec un autre cousin français, le vétéran producer Sébastien Léger.
 

WEEKEND 4 - Du 4 au 6 février

Pour clore cette 10e édition, quoi de mieux qu’une célébration pour dire au revoir également au label 50 Weapons? L’étiquette, créée par Modeselektor, se voulait une étiquette éphémère visant à produire un nombre fixe de 50 opus – 50 « armes » pour les DJ. Le nombre fatidique ayant été atteint, certains des artistes ayant release sur cette étiquette, dont Benjamin Damage, Truncate, Shed, les fondateurs Modeselektor (ainsi que leur trio avec Siriusmo, brillamment appelé Siriusmodeselektor) lui rendront un dernier hommage sur scène. Amateurs de techno, c’est assurément le rendez-vous à ne pas manquer!
 

Le vendredi soir appartiendra à Michael Mayer à qui l’on avait confié la soirée de fermeture du Piknic. Le patron de l’étiquette Kompakt sera suivi du duo italien Tale of Us, maîtres des after-hours et de la techno mélodieuse. Reste plus qu’à espérer qu’ils terminent leur set sur cette toune :
 

Probablement en hommage à la majorité de Français dans la foule d’Igloofest, le tout se terminera le 6 février aux mains du maître de la french touch et amoureux de Montréal Brodinski, puis de Traumer. Aussi, un gros shout out à tous les locaux qui défileront sur scène au long de cette dixième édition, dont WYLN, Maus, Shaydakiss, Pierre Kwenders, Vosper, et tant d’autres!

Alors, prêtes et prêts à braver le froid?
 
Crédit : Ton Barbier