+ Toutes les playlists

10 artistes à connaître avant de vous rendre à Osheaga!

Crédit photo : Osheaga | Facebook
10 artistes à connaître avant de vous rendre à Osheaga!
La programmation d’Osheaga est si garnie qu’il est facile de rester en terrain connu et de ne se déplacer que pour des artistes qu’on écoute déjà régulièrement. Lors de mes premières expériences, je finissais toujours par découvrir quelques mois après le festival un artiste que j’aimais et que j’aurais pu y voir quelques mois auparavant. Au prix que coûte la passe, ça peut être fâchant!

C’est justement le constat que je faisais dans mon premier article sur Ton Barbier, publié il y a un an. Je vous proposais alors 10 artistes à voir absolument à Osheaga 2014. Grosse nostalgie : je vous propose à nouveau les 10 artistes que vous devez connaître avant de vous rendre à Osheaga 2015.

Daphni – Samedi 16 h 45 sur la Scène Piknic Électronik
Difficile en 2015 de ne pas connaître Caribou, l’un des nombreux alias du musicien Dan Snaith : son dernier album, Our Love, fut acclamé par la critique et s’est taillé une place dans la short list du Prix Polaris. Mais ce serait une bien grave insulte au talent de Snaith que de passer à côté de Daphni, son alter ego électronique. Avec des beats aux inspirations africaines et indiennes, repris abondamment dans les sets de grands de ce monde dont Jamie xx, il n’est pas étranger au son de son confrère et collaborateur Four Tet.

Évidemment, ne manquez pas Caribou sur la scène Verte le même jour, à 21 h 50.


Hot Chip – Dimanche 18 h 10 sur la Scène de la Montagne
Oui, oui, oui… et oui! Enfin, après deux interminables années d’absence, Hot Chip revient à Montréal. Le band électronique britannique m’a terriblement manqué depuis l’édition 2013 du festival – j’ai d’ailleurs vécu une peine d’amour de 2 semaines après leur dernier passage. Forts d’un album lancé tout récemment, les weirdos de l’électro sont prêts à venir faire danser les Montréalais. Mon seul souhait : que la crowd hystérique de la scène principale se volatilise le temps de leur performance.


Hudson Mohawke – Samedi 19 h 45 sur la Scène Piknic Électronik
Considéré comme l’ « arme secrète » de Kanye West, le producer écossais HudMo est aussi discret que talentueux. Avec son visage de poupon, difficile d’imaginer qu’il est derrière les tubes les plus trap de Ye, tels que Blood On The Leaves (par son duo TNGHT avec Lunice) et I Am A God. Il viendra défendre son dernier opus, Lanterns.


ZHU – Dimanche 21 h 55 sur la scène Piknic Électronik
Alléluia! Voilà un autre de mes vœux pour 2015 qui se réalise. Il y a un peu plus d’un an, ZHU n’était qu’un symbole mystérieux associé à un cover électronique d’Outkast, Moves Like Mrs Jackson. Puis, Faded est apparue, et le buzz a décollé, ne s’arrêtant plus vraiment depuis. Les rumeurs se sont emballées sur Internet, à un point tel qu’on soupçonnait Skrillex d’être derrière cet alias, pourtant à des années-lumière de son style. Entre son style unique, alliant funk et électro, et sa voix aiguë reconnaissable parmi des milliers, et une énième performance des Black Keys, vous pouvez être certains que c’est ZHU que je choisirai pour clore le festival.


Bob Moses – Dimanche 15 h 40 sur la scène Piknic Électronik
« Music that will make you want to build a highway through a low income neighbourhood. » C’est ainsi que le duo de Vancouver se décrit. Signé sur l’étiquette indépendante britannique Domino (Hot Chip, Arctic Monkeys, Jon Hopkins, entre autres), Bob Moses fait comme la plupart de ses confrères de label dans la musique électronique, avec une forte influence indie. Ils viendront présenter leur deuxième LP, Days Gone By, prévu pour une sortie le 18 septembre prochain.


Raury – Dimanche 14 h 05 sur la Scène Verte
Folk? Rap? Tout à la fois? Raury est assurément difficile à circonscrire. Étant de la cuvée 2015 de la XXL Freshmen Class, aux côtés de GoldLink, Shy Glizzy et Vince Staples, il trempe tout à fait dans le rap. Mais lorsqu’on écoute sa mixtape Indigo Child (téléchargeable gratuitement ici) et qu’on le voit en spectacle avec son chapeau de cowboy, les influences folk sont difficiles à ignorer. À découvrir pour ne pas regretter de l’avoir manqué alors qu’il était de passage à Montréal!


Toro y Moi – Dimanche 17 h 40 sur la Scène des Arbres
Chad Bundick, alias Toro y Moi, ne chôme jamais. Après avoir lancé un album sous son pseudonyme Les Sins à la fin de 2014, il est revenu sous son alias habituel quelques mois après pour nous offrir What For? Bien ancré dans le style synthpop, ou chillwave, le producteur multi-instrumentaliste cadre parfaitement dans la programmation d’un festival de musique estival.


Bishop Nehru – Samedi 17 h 35 sur la Scène des Arbres
Âgé de seulement 18 ans, le rappeur de New York a déjà à son actif une collab’ avec le vétéran de la production hip hop, MF Doom. Avec ses beats très old school, on n’hésite pas à le comparer à d’autres étoiles montantes comme Joey Bada$$, qui puisent elles aussi dans les productions jazzées à la J Dilla.


The Black Madonna – Dimanche 19 h  sur la Scène Piknic Électronik
Cette année, côté électronique, Osheaga et sa scène Piknic ont un peu délaissé la house et la techno, au profit de sonorités plus hip hop ou future bass, avec la présence de What So Not, RL Grime, HudMo, Cashmere Cat, pour ne nommer que ceux-là. On se rappellera que l’an dernier, les technophiles ont eu droit à Four Tet, Jon Hopkins, et même le vétéran Laurent Garnier. Pour ceux et celles qui rechercheront donc la même ambiance que sous le Calder chaque dimanche, je vous suggère donc The Black Madonna (un choix qu'approuvent d'ailleurs nos potes de La Bacchanale).

Run The Jewels – Vendredi 15 h 25 sur la Scène Verte
El-P et Killer Mike ont brisé les Internets en 2013 en ravivant leurs carrières mutuelles avec  leur projet Run The Jewels. Nul doute que leur performance sera aussi énergique qu’engagée politiquement – Killer Mike est sorti publiquement à de nombreuses reprises au sujet des tensions raciales aux États-Unis – et je ne puis qu’espérer qu’on entendra quelques productions loufoques de leur album remix Meow The Jewels. Cet album, financé entièrement par des trolls la communauté web, n’offre aucune track avec des instruments, mais seulement des bruits de chats. Intéressant.

D’autres suggestions de la part des Barbiers :

Pour ceux qui cherchent à encourager nos artistes locaux, notre spécialiste en chef de la musique queb’, Alexandre, propose le producer CRi (vendredi 15 h 25 sur la Scène Piknic Électronik) et le très polyvalent Pierre Kwenders (samedi 16 h 30 sur la Scène de la Vallée). David, quant à lui, se joint à moi pour vous proposer ZHU. Pour Mathieu, les incontournables sont St. Vincent (samedi 15 h 40 sur la Scène de la Rivière), Chet Faker (vendredi 18 h 25 sur la Scène Verte) et Of Monsters and Men (vendredi 20 h 25 sur la Scène de la Montagne).

Et vous, quels artistes vous donnent hâte à Osheaga?