+ Toutes les playlists

2 minutes avec Pierre Chapelan, propriétaire du Studio TatooMania

Le Art Tattoo Show de Québec débute cette fin de semaine (du 29 au 31 mai) et j'en ai profité pour faire une petite entrevue avec Pierre Chapelan, l'un des organisateurs de l'événement et de l’Art Tattoo Show à Montréal qui aura lieu du 11 au 13 septembre 2015.

Pierre Chapelan est né en France en 1976. Son père est l'un des artistes tatoueurs les plus connus de France. « J'ai grandi dans ce milieu. Au début, comme chaque ado, on ne veut pas faire comme son père, mais le tatouage est tellement magique que ça m'a attiré. »

Il visite Montréal en 1993 pour une convention de tatouage. « J'y suis retourné l'année d'après pour la même convention, en 1994. Là, je suis tombé amoureux de ma femme qui est québécoise. »  Il travaillera quelques années chez Tatouage Artistique avant d’ouvrir sa propre boutique. C'est en 1997 que Studio TattooMania est né à l'angle du boulevard Maisonneuve et de la rue Champlain (ici-bas en 1998. Pierre est au milieu).
 

StudioTattooMania est une référence à Montréal. En plus d'avoir accueilli d'illustres tatoueurs internationaux (Filip Leu, Tin-Tin, Henning Jorgensen, Horizakura et Horimasa), Pierre a tatoué plusieurs artistes québécois (Éric Lapointe, Les Grandes Gueules, Stéphane Rousseau) et son salon fût le berceau de la carrière de plusieurs tatoueurs du Québec.

L'homme s'occupe donc d'organiser l’Art Tattoo Montréal ainsi que l’Art Tattoo Québec. Deux conventions de tatouages qu'il a réussi à rendre intéressants sur la scène internationale. « J'ai toujours aimé le tatouage, mais le grand tatouage pas juste l'acte de tatouer. J'aime la communauté du tatouage et j'ai eu le goût de m'impliquer pour partager ma passion avec tout le monde. J'ai un rôle de rassembleur. Je dois rassembler la crème de la crème des artistes, en plus d'éduquer les gens et le public pour qu'ils voient du bon travail. Le bon travail ne se fait pas uniquement chez nous, il se fait partout ailleurs. Ça évite à quelqu'un de payer un billet d'avion pour se faire tatouer par son artiste à l'autre bout du monde. »

Au Art Tattoo Show de Québec, des artistes du Québec, mais aussi du reste du Canada, des États-Unis, de Suède, Belgique, France, des Pays-Bas, d'Australie, d'Allemagne et j'en passe, font leur tour. « Ce qui est intéressant dans une convention, c'est qu'en plus d'être bénéfique pour les gens d'ici, c'est bien pour la personne qui vient d'Australie. Il fait découvrir son travail ailleurs et découvre une ville qu'il ne connait pas. »

« À Montréal, il y a une grande ouverture d'esprit dans le milieu artistique, ce qui permet de positionner Montréal dans le top 10, sinon même le top 5 des conventions internationales » résume Pierre. « Le tatouage, il y en a toujours eu. Par contre, il est de plus en plus acceptable, donc on en voit plus. Je pense que ça ouvre la porte à beaucoup de jeunes artistes qui peuvent rentrer plus facilement dans ce milieu. Ce qui est une bonne chose, car ça pousse les gens à travailler encore mieux. Ça fait évoluer le milieu. »


Le tatouage selon Pierre, en trois questions :

Dans le tatouage, il y a une diversité de style, mais est-ce qu'il y a des tendances? 

« Il y a autant de tendances qu'il y a d'artistes. C'est-à-dire que maintenant, le tatouage ne se limite plus à choisir un dessin sur un mur, mais il va avec l'imagination du tatoueur et du tatoué. Aujourd'hui, on peut voir des tatouages avec juste des pointes, des trucs géométriques, ce n'est plus le petit boxeur ou le dragon et la tête de mort. Mais chaque personne qui va aimer un style va le perfectionner et tenter de le pousser au maximum. »

Quel est ton style à toi?

« J'affectionne particulièrement tout ce qui est classique japonais. J'aime bien les choses classiques. Je porte les mêmes Vans noires au pied depuis longtemps. J'aime les choses qu'on a l'habitude de voir et qu'on va voir encore longtemps. »

Comment fait-on pour trouver l'artiste qui oeuvra sur notre peau?

« Maintenant, on a l'Internet qui permet d'avoir une banque de données de visuel énorme. Une fois qu'on a déterminé un style qu'on aime bien, il s'agit de faire ses devoirs et de trouver quel artiste fait ce style que l'on aime bien. Il ne faut pas se limiter à une ville, il faut regarder un peu partout. La dernière étape est de voir si on a des affinités avec le tatoueur en question. »


Pour suivre Pierre sur les réseaux sociaux
Instagram
Facebook
Studiotattoomania.com
Arttattoomontreal.com 
Arttattooquebec.com