+ Toutes les playlists

Un concepteur-rédacteur freelance traverse l'Europe en échange d'argent pour de l'essence

Crédit photo : NSMB
Un concepteur-rédacteur freelance traverse l'Europe en échange d'argent pour de l'essence
Que faire lorsqu'on aime vraiment son travail, mais qu'on en a marre de la ville où l'on habite? Pour Jonay Sosa, la solution à ce problème s'est avérée simple. Ayant derrière lui un bon bagage en tant que concepteur-rédacteur, il a décidé de quitter l'Espagne et d'aller explorer le reste du continent. Au volant d'une fourgonnette, ce dernier avait comme plan d'échanger du travail freelance contre de l'argent pour l'essence, afin de pouvoir continuer à voyager. Son tarif : 10 litres de diesel/heure.

Depuis l'an dernier, Sosa se déplace d'agence en agence, où il travaille sur une tonne de différents projets. Sur sa route, il a eu l'occasion de collaborer avec La Chose à Paris, Jung Von Matt à Stockholm, Kesselskramer à Amsterdam (et Londres, où il travaille présentement), Robert/Boisen & Likeminded à Copenhagen, ainsi qu'une foule d'autres entreprises les plus créatives les unes que les autres. Son principal argument lors de ses entrevues : il conçoit des projets créatifs de manière totalement objective, car il ne connait pas nécessairement les clients en arrivant dans une nouvelle ville, et il a une vision unique parce qu'il a constamment l'occasion d'échanger avec plusieurs cultures.
 
On peut suivre Jonay sur son site personnel, sur Facebook, sur son blogue, ainsi que sur Instagram, où il a écrit un livre (oui oui, un livre sur IG). Il est possible de regarder sa carte routière, les endroits qu'il a visité, de lui envoyer de la musique pour ses road trips, et de jeter un oeil à ses réalisations. On peut même l'inviter à crasher sur son divan, lui offrir une douche ou l'accès à sa machine à laver. En échange : il vous achète quelques bières. Pas mal, non?

Moi, une histoire de la sorte, ça m'inspire, et ça me donne une petite dose de courage pour la suite. Je ne sais pas pour vous, mais je suis du genre à facilement angoisser avec le futur. En lisant cela, je me dis qu'on fond, c'est vraiment possible de prendre ça au jour le jour. Next goal : essayer d'être un peu plus comme Jonay.