+ Toutes les playlists

Ma 11ième semaine sur Tinder/spécial Vancouver: au final, vive les Montréalaises!

Crédit photo : Andrea B.
Ma 11ième semaine sur Tinder/spécial Vancouver: au final, vive les Montréalaises!
Pour ce qui est d'être jasantes, nos filles de l'Est gagnent facilement sur celles de l'Ouest. Même si mes succès sont mitigés jusqu'à maintenant sur Tinder sur notre belle grande île, les contacts sont plus faciles. Parce que même si j'ai eu vraiment beaucoup de matchs à l'autre bout du pays lors de mon séjour qui a touché deux fins de semaine, rien de concluant n'en est sorti.

Pour le plaisir de faire des stats, j'ai initié la conversation avec 30 filles. Seulement 4 me sont revenues. C'mon... Pis sont pas si belles en plus. Je suis content de vous avoir aidé avec votre self-esteem, femmes western.
 
Peut-être que ça n'a pas aidé que je ne traduise pas mon profil du tout, du français vers la langue de Stephen Harper. Je pensais que ça me donnerait peut-être un edge, un petit avantage sur les anglos. Et j'aurais sûrement dû dire que je voulais vraiment pas de cul et que je suis obsédé par le mariage. Maybe not... En tout cas, certaines filles ont souligné mon français, ça aide un début de conversation.
 
Comme je l'avais évoqué la semaine passée, le type de Vancouveroise qu'elles sont semble assez important pour qu'elles le mentionnent dans leur profil. J'ai de la misère à m'imaginer une Montréalaise écrire « Outremont » ou « Saint-Henri » dans son profil. Comme pour être certaines que les garçons s'attendent qu'elles soient d'un certain type. Et commes elles le disent, le sport, c'est important. Assez important pour que les bars soient vides le samedi soir...
 
Enfin, pour les amoureux de la nature, votre Juliette vous attend sûrement à Vancouver. Parce que même celles qui comptent sur ce qui se passe 6 pouces sous leur menton pour vous séduire, profitent des grands espaces verts.

Faut être prêt à entendre parler du style de vie à la West Coast, parce que le cynique angry East-Coaster en moi trouve ça ridicule de l'avoir lu autant sur Tinder. Personne dit ces choses-là ici. Anyhow...
 
Je suis content de vous ravoir, les filles.