+ Toutes les playlists

Yondr, ou comment apprécier un concert à 110%

Crédit photo : Shutterstock
Yondr, ou comment apprécier un concert à 110%
Êtes-vous autant perturbé que moi par cette mer d’écrans qui pollue votre champ visuel pendant un show? N’est-ce pas aussi un sujet sensible qui a fait basculer l’équilibre serein qui se maintenait, jusqu’à ce fameux soir, entre vous et votre chère moitié, hélas accro(e) de la photo les soirs de show? Il me semble que nous en avons déjà parlé ici!

Les smartphones sont de plus en plus nombreux et les écrans de plus en plus grands, et on n’abordera pas le sujet des flashs qui peuvent vous faire perdre 20% de la vue si vous avez le malheur de croiser leurs faisceaux impitoyables.
 
Non je ne suis pas réfractaire au changement, mais il me semble impossible d’apprécier un show en le regardant à travers un écran de cellulaire.

Ce n’est pas un mosh pit, c’est une bagarre!
 
Heureusement, avant d’assister à un pugilat en pleine représentation, Graham Bugoni vient sauver la société de mélomanes que nous sommes grâce à une arme incomparable, Yondr.

Yondr, bien que s’adressant à nos cellulaires, n’est pas une application. Elle se matérialise sous la forme d’une pochette néoprène qui se verrouille lorsque vous entrez dans un périmètre établi par les organisateurs de l’évènement auquel vous assistez. De cette manière, terminées les photos intempestives pour prouver au monde entier le fan que vous êtes, terminés les snapchats successifs dans le but de reconstituer l’intégralité de votre toune préférée sur votre compte Facebook.
 
Rassurez-vous, votre cellulaire n’est pas pris en otage, vous restez tout de même connecté et serez tout à fait capable de le sentir vibrer dans votre poche. Libre à vous alors de fuir la zone et de répondre à l’urgence.