+ Toutes les playlists

6ième semaine sur Tinder: la sacralisation du sexe

Crédit photo : Tinder
6ième semaine sur Tinder: la sacralisation du sexe
Réflexion amenée par Tinder: le sexe devrait-il être considéré comme étant si sacré? Du plus loin que je ne me souvienne, le sexe a toujours été une chose sainte, tout comme je le disais la semaine dernière. Du moins, c’est ce que mes parents ont toujours inculqué à leurs enfants. Le sexe, «faire l’amour» surtout, parce que «baiser» ça n’existait pas comme concept et/ou distinction, était cette chose si douce et fragile que l’on ne pouvait faire qu’avec l’être aimé. THE.ONE. Avec des chandelles, pis toutes, pis toutes. 

Mettons que depuis que je m’y suis mis (excusez-moi le jeu de mots), j’ai découvert une autre vision moins romancée de la chose, et je l’apprécie encore plus, la chose. Parce que je sais que quand c’est fait avec une personne spéciale, ben c’est encore plus spécial. Quoiqu’avec une personne-pas-spéciale, ça peut être «spécial» aussi. Genre faire du Tinder à Québec, mettons. 



L’autre genre de «spécial», c'est celui qui te fait faire des trucs bizarres qui sont drôles à raconter encore et encore parce que t’en gardes des cicatrices. Et ça peut être de la solide bombe aussi, ça. Pourquoi se limiter à l’un, ou à l’autre? La viande à fondue d’épicerie est-elle à ignorer parce que celle du boucher est de meilleure qualité? La fondue va avoir bon goût et un doux fumet pareil, surtout selon la sauce présente.

Sur le sujet, mes rencontres virtuelles Tinder ont été très éclairantes, étant donné que j’ai été témoin des deux spectres de la chose. Il y a premièrement cette gentille jeune professionnelle qui m’a fait les confessions que vous pouvez lire dans cet article. Elle corrobore les propos que je tiens depuis le début de la série sur Tinder

À savoir que les filles avec qui j’ai des contacts priorisent leur cœur, à défaut de leurs nipples. J’ai trouvé sa confession d’une beauté et d’une pureté extraordinaire. Toutefois, je suis triste que comme bien des garçons et des filles, elle se sent coupable de vivre des bonheurs physiques sans un lien amoureux. Oui oui, des garçons ressentent la même chose, même s'ils ne l'avoueront jamais, pris dans ce monde machiste (on s'entend là, 1st World Problem). Difficile pour eux de dire qu'ils aiment se coller, ça fait moins tough.  



À l’opposé, il y a cette gentille dame qui propose frivolement de vivre avec elle un de ses fantasmes. Elle a bien sûr un  «little lady cock», comme elle le dit, ce qui fait d’elle une fille un peu garçonne, ou l’inverse, who cares?! Son texte rappelle les bonnes vieilles petites annonces qu’il y avait à la fin du Voir, dans le temps que les Internets étaient loin d'être aussi omniprésents. 

Enfin, il y a cette masturbeuse casquée aux costumes particuliers qui nous montre ses sourcils broussailleux comme ceux de Cara Delevingne. Je ne comprends pas du tout ce qu’elle veut dire, mais elle semble vouloir du plézir. Good for her de le dire aussi fort. Tout comme les garçons le font généralement plus souvent que les filles. Le sexe, ça devrait aussi être juste pour le fun et sa légèreté, pas juste pour faire des bébés. 

Et vous, faites-vous du sexe avant le mariage?

P.S.: Merci pour les bons mots,et shout OUT à tous les Barbiers!