+ Toutes les playlists

jesuisvenu.com, une alternative inespérée à la porno traditionnelle

Crédit photo : Illustration: Marie-Anne Dubé
jesuisvenu.com, une alternative inespérée à la porno traditionnelle
La Page Facebook du site montréalais jesuisvenu.com est passée dans mon newsfeed il y a quelques semaines. J'ai trouvé le nom funny sans toutefois m'y attardé réellement. Mon intérêt s'est vu décupler quand j'ai lu ce post de Julien Roche:
 
*****
«Hé toi, t'aimes ça, te masturber?
Ou même juste être émoustillé?

T'aimes-tu ça lire, aussi?
jesuisvenu.com, c'est pour toi. C'est quoi? «un site web de nouvelles érotiques mises en image par des illustrateurs de la relève. C'pas de la porn, des fois c'est doux, des fois c'est trash, des fois c'est juste sexy, mais c'est toujours bandant.»

Pourquoi j'en parle? Deux raisons.

D'abord, dans le sillage de l'affaire Ghomeshi, du mouvement ‪#‎AgressionNonDénoncée‬, de la jasette collective autour de la violence faite aux femmes, de la culture du viol et de la bravoure de celles qui brisent le silence, j'me suis souvent demandé ce que moi, gars, pouvait faire de plus, à part avoir une bonne éthique sexuelle pis, genre, respecter les femmes en général.

Ensuite, je n'arbore pas la moustache movembériste (j'raserai pas ma barbe ni pour une cause ni pour personne), mais pour citer Christian Vanasse, Movember c'est une maudite bonne occasion pour nous, les gars, de réfléchir à notre santé sexuelle. Alors voici.

Ça arrive à tous de vouloir se toucher. D'avoir un moment seul pis de chercher une "inspiration" sur l'Internet. Mais voilà: je crois sincèrement que l'industrie de la porno est une des plus puissantes courroies de transmission de la rape culture. J'ajoute même que la quasi-disparition des cours d'éducation sexuelle en 2005 - alors même que se répandait dans nos chaumières l'Internet haute vitesse et la porno gratuite - augure câlissement mal pour la santé sexuelle d'une certaine tranche de jeunes. J'applaudis le retour de l'éduc sexu, mais faut faire plus!

La raison pour laquelle je m'invite un peu dans tes culottes, mine de rien, c'est que je trouve ben souhaitable qu'on cherche des alternatives plus saines que la pornographie pour s'émoustiller. Qu'on puisse, peut-être, promouvoir l'érotisme au lieu de la porno explicite. Qu'on puisse, peut-être, un jour, effacer un peu le tabou autour de la mastu et de la production du fantasme. Parce qu'on se touche tous, sans exception, pourquoi on en parle si peu?

Pis, ben, c'est là que jesuisvenu entre en compte. J'suis tombé là-dessus un peu par hasard, l'hiver passé, et je trouve ça absolument génial (et chaud), ce projet. Chaud et beau. Je parle d'eux parce qu'ils fêtent leur premier anniversaire, et qu'ils ont beaucoup grandi en un an. J'en parle parce que tout le monde devrait connaître ça.

Tant qu'à aller s'exciter avec de la porn traditionnelle, avec ses clichés ridicules pis sa culture poche d'instrumentalisation de la femme, tu pourrais juste essayer de lire une coup' d'histoires sexy, made in Mtl, qui sont bien plus vraisemblables. Qui sait? Peut-être es-tu dans une de ces histoires. Peut-être as-tu un talent pour ça, que ça va t'inspirer à en écrire. Qui sait? Tu vas peut-être finir avec un orgasme, pis te sentir artsy en même temps. Au pire, tu auras fait un peu de lecture pis tu auras chaud entre les jambes. Au mieux, tu seras venu(e).»
*****

Je l'ai mis en intégral avec son consentement. Tout est là. J'adhère complètement aux opinions partagées dans ce post. Ce site est parfait. Consultez-le et bonifiez du même coup votre saine sexualité.
Illustration de Farah Allegue