+ Toutes les playlists

La To-Do Liste marocaine (2ème acte)

Crédit photo : Didier Leroux
La To-Do Liste marocaine (2ème acte)
« Le Maroc n'est probablement même pas touché par ça (le terrorisme de L'État islamique), c'est un endroit bien l'fun, mais il fait partie des destinations où, pour l'instant, les gens ne sont pas intéressés à aller. » Jean Collette, président de l'Association des agents de voyages du Québec (AVVQ)

Dimanche dernier, je vous ai transporté du côté du Royaume du Maroc en traversant les villes de Casablanca et Marrakech. Mon article aurait été beaucoup trop long si j'avais traité de tous les items désirés, un peu comme une file d'attente pour les toilettes chimiques à Osheaga. C'est pourquoi j'aborderai la seconde partie de ma To-Do liste marocaine.

Marrakech
Je poursuis sur la ville dont il est impossible de skipper ses splendeurs.

Crédit: Didier Leroux
- Ne prenez pas de photos des charmeurs de serpents. Des comparses des charmeurs zigzaguent entre les touristes et repèrent les photographes amateurs en courant vers ceux-ci pour réclamer quelques pièces en échange de la photo qu'il viennent de prendre. En plus, le serpent n'a pas des aussi cool moves que Beyoncé

- Les tombeaux saadiens sont des vestiges redécouverts en 1917. Ce mausolée abrite les restes d'une dynastie ayant régné sur le Maroc pendant une centaine d'années. L'endroit regorge d'art hispano-mauresque restoré et les cours sont parsemées de fleurs aux couleurs vives et de palmiers tiennent le rôle d'ombrelles au-dessus de nos têtes.

- Ne pas voyager pendant le Ramadan. Erreur de débutant, car on se retrouve à devoir bouffer le midi dans des fast-food dont l'entrée est flanqué de bouncers similaires à ceux sur Crescent.

- Entrez dans le Palais El Badi, le «Palais de l'incomparable». L'endroit est le frère jumeau de la magnifique Alhambra de Grenade en Espagne (qui rendrait jaloux notre chef d'État canadien, Lizzie two). Il s'agit d'un joyau proche de la Casbah de Marrakech dont il est agréable de flâner sous les orangers qui peuplent son intérieur.- Le truc que je voulais absolument faire au Maroc est une séance dans un hammam. Pour suer un coup et vous faire frotter vigoureusement, dirigez-vous vers un des nombreux centres qui offrent, pour quelques dirhams, une expérience unique. Vous oublierez la cacophonie habituelle de Marrakech pour quelques instants. Parce que vous le valez bien !

Essaouira
- Petite ville portuaire à environ deux heures de Marrakech. Elle possède des remparts qui donne un calin à la vieille ville, la Médina. Sur le bord de l'océan Atlantique, cette perle a été habitée et fortement inspirée par les Portugais. 
Crédit: Didier Leroux
- Avant de vous engouffrer dans la Médina, promenez-vous le long du port où le bleu domine et les pêcheurs s'activent en scandant que leur poisson est frais (shutout à Ordralfabétix). L'air salin qui remplira vos poumons vous changera de l'air du désert.

- Une fois dans la Médina, manger un morceau des produits locaux est impératif, pourquoi pas le Chalet de la Plage avec sa vue imprenable sur le bord de mer.

- Déambuler dans les sinueuses rues de la Médina en admirant le décor typiquement portugais et les couleurs saisissantes des habitations qui jaillissent au-delà des remparts.

- Dans certaines ruelles éloignées des artères touristiques, des artisans vendent des produits divers et intéressants. J'ai acheté un weekender en cuir fait à la main dont je ne me sépare jamais. Mes skills de négociant sont nul, mais j'ai obtenu un prix raisonnable. Non, le cuir n'est pas fait avec de la peau de dromadaire.

Ouarzazate
 Crédit: Didier Leroux
- Ville plantée dans le désert où on tourne la plupart des films qui se déroulent dans un désert. À six heures de route dans les montagnes à partir de Marrakech, le trajet est à lui seul époustouflant.

- À voir: la Kasbah de Taourirt et la Kasbah Ait Benhaddou.
 Crédit: Didier Leroux
- Un Marocain m'a dit que son frère étudiait à l'université à Hamilton. Il m'a demandé si je le connaissais. J'ai dit non.

As-salâm 'aleïkoum, les barbiers !